mis à jour le

SITUATION DE L’ECONOMIE NATIONALE Le Ministre de l’Economie et des Finances observe une bonne tenue

Lors du Conseil des ministres, hier, le Ministre de l'économie et des finances a passé en revue l'économie nationale. Amadou Kane a informé le Conseil que, de manière générale, l'économie nationale observe une bonne tenue qui a été favorisée par les secteurs des bâtiments et travaux publics, les télécommunications, les services financiers etc.


Amadou Kane a, selon le communiqué du Conseil, en matière budgétaire, souligné que le déficit noté en 2012 (5,5 %) devrait être stabilisé en 2013 à 5,3 %. Il a, en outre, ajouté que le taux de croissance au premier trimestre de 2013 est de l'ordre de 3,1 %, alors que l'inflation qui a été de 3,4 % en 2011 a été ramenée à 1,4 %. Le Ministre a, enfin, indiqué qu'au terme de l'exécution en cours, les indicateurs économiques devraient connaître des améliorations notables. Il a ainsi informé le Conseil que de manière générale, l'économie nationale observe une bonne tenue qui a été favorisée, selon lui, par les secteurs des bâtiments et travaux publics, les télécommunications, les services financiers etc.
Dans sa communication, le Président de la République a, également, abordé la question de l'amélioration remarquable de l'environnement des affaires, en rappelant au Gouvernement son attachement particulier à la question. Il a ainsi noté la forte influence du climat des affaires, notamment, la célérité dans les règlements du contentieux juridique et des transferts de propriété, de même que les autorisations de construire, dans l'attractivité des investissements directs étrangers et la compétitivité du Sénégal.
Le Chef de l'Etat a ensuite réitéré ses directives relatives à la mise aux normes internationales des procédures administratives, pour promouvoir un secteur privé (PME/PMI) dynamique, appuyé par un système de financement adéquat. Macky Sall a ainsi demandé au Gouvernement d'encourager, en relation avec le système bancaire, le dispositif du FONSIS et du FONGIP, en cours de déploiement, les joint-ventures, afin de permettre aux entreprises locales de capitaliser les avancées technologiques par le mécanisme des transferts. Par ailleurs, le Président de la République a invité le Premier Ministre à évaluer, dans les meilleurs délais et en rapport avec tous les acteurs et partenaires financiers impliqués, la Stratégie de Croissance Accélérée (S.C.A). Cette évaluation devra permettre, selon le communiqué, au Gouvernement, dans une démarche pragmatique, d'engager une rationalisation globale de notre système national de promotion des investissements et d'accélération de la croissance. Enfin, dans la dynamique de l'objectif de 7 % de taux de croissance à partir de 2015, le Chef de l'Etat a invité le Premier Ministre à veiller, constamment, au pilotage intégré et performant de la mise en ½uvre de la stratégie économique de l'Etat.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

ministre

AFP

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

AFP

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

AFP

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans

finances

AFP

Afrique du Sud: plainte de l'opposition contre le ministre des Finances pour corruption

Afrique du Sud: plainte de l'opposition contre le ministre des Finances pour corruption

AFP

Tunisie: limogeage de la ministre des Finances et celui de l'Éducation

Tunisie: limogeage de la ministre des Finances et celui de l'Éducation

AFP

En Afrique du Sud, Zuma limoge son ministre des Finances

En Afrique du Sud, Zuma limoge son ministre des Finances