mis à jour le

Ouargla : soupçons de corruption à l’université

Un fonctionnaire du service hébergement de l'université de Ouargla n'a pas perçu son salaire depuis une année. Sa hiérarchie lui reproche un «abandon de poste» et l'a radié. Cet «abandon de poste» correspond en fait à la période où ce fonctionnaire participait aux élections législatives. Il était candidat sur la liste de l'ANR à Ouargla. Comme prévu par la loi, il a prévenu le DRAG de sa candidature. Le rôle du DRAG est ensuite de prévenir sa hiérarchie pour expliquer les possibles absences pendant la campagne électorale. Sa radiation est donc injustifiée. Ce fonctionnaire, père de deux enfants, a déposé un recours devant la commission de la wilaya. A ce jour, il n'a eu aucune réponse. Il estime que sa radiation est une vengeance d'un responsable qui s'est présenté sur une autre liste électorale. Il dénonce des pratiques mafieuses au sein de l'université de la part de ce même responsable, contrôleur financier de la wilaya, chargé des ½uvres universitaires. Ainsi, c'est le frère de ce responsable qui a obtenu le marché de fournisseur des petits-déjeuners des résidences universitaires de Ouargla. De même, au mois de décembre 2012, lors d'une réunion de chefs de service, l'université se rend compte que 126 emplois qui apparaissent dans les livres de comptes depuis juin 2012 sont fictifs. Cette proximité entre les élections et la création de ces emplois fictifs suggère que des sommes d'argent ont été versées en remerciements d'un vote favorable.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Ouargla

Neila Latrous

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Vu d'Oran

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Vu d'Alger

Algérie: le racisme au quotidien

Algérie: le racisme au quotidien

corruption

AFP

Nigeria: enquête pour corruption sur l'influent émir de Kano

Nigeria: enquête pour corruption sur l'influent émir de Kano

Money Money Money

Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui

Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui

AFP

En Egypte, le fléau de la corruption encore bien enraciné

En Egypte, le fléau de la corruption encore bien enraciné