mis à jour le

Justice malienne : Ces dossiers qui marquent le début d’une ère nouvelle

Malick Coulibaly, le ministère de la Justice travaille à l'adoption d'une loi pour lutter contre la corruption

Depuis sa nomination, Malick Coulibaly , Ministre de la justice garde des sceaux tente d'insuffler un peu de dynamisme à la marche de l'appareil judiciaire de notre pays. Une page est en passe de se tourner dans la vie de la nation où l'impunité régnait à ciel ouvert. Il suffisait d'être un proche du pouvoir pour se voir doter le pouvoir de fouler aux pieds les lois de la République. Les différentes arrestations, Malick doit fournir beaucoup d'effort pour déceler la fraude des cabales politiques.  A ceci, s'ajoute la commission adhoc mise en place à l'Assemblée Nationale pour statuer sur la levée d'immunité parlementaire sur certains députés. 

 

 

 

L'impunité tend vers sa fin au Mali ? La justice est en voie d'être revêtue de ses lettres de noblesse. Rien n'allait dans le bon sens. La société malienne était malade de sa justice. Ayons le courage de le dire,certaines décisions de justice était rendues à la tête du client. L'appareil judicaire a été tellement décrié par le peuple, hélas, ces gémissements et plaintes tombaient dans l'oreille du sourd. Le peuple malien ne savait plus à quel saint se vouer. Ce qui avait conduit à la perte de crédibilité de l'appareil judiciaire aux yeux du peuple.

 

 

Avec l'arrivée, à la tête du Département de la justice, de Malick Coulibaly, les choses commencent à bouger selon les règles de l'art. Magistrat vertueux, lui-même a été victime de l'abus du pouvoir. Foncera-t-il dans le droit chemin ?

 

 

Le peuple observe avec beaucoup d'intérêt le traitement qui sera accordé aux différents dossiers en cours à savoirs : l'affaire Adama Sangaré, maire du District de Bamako actuellement détenu à la Maison d'Arrêt de Koulikoro, ainsi que des Honorables députés mouillés dans de sales affaires et qui méritent d'être traqués par la justice une fois que la Commission aura rendu son verdit en autorisant la levée d'immunité parlementaire. En ce qui concerne l'affaire Adama Sangaré, en effet, tout a commencé  en février dernier où il a été interpellé par la Brigade d'investigation judiciaire (BIJ) suite à une plainte déposée par un particulier portant sur une malversation foncière à Kalanbacoro, en plus du Maire du district , le Maire de cette commune ainsi d'autres présumés dans ladite affaire de spéculation foncière ont aussi été interpellés par la (BIJ).

 

 

En cette occasion Adama sangaré avait été mis en garde à vue pendant 72 Heures puis relâché. Une audience avait eu lieu au Tribunal de première instance de la commune IV. Il a bénéficié de l'exception d'incompétence de ce Tribunal, Adama Sangaré officier de police judiciaire lui-même, il es couvert par le privilège de juridiction, ce statut protège tout les maires dans leur sphère de compétence. Cette affaire a pris une nouvelle tournure avec sa mise aux arrêts par le juge de Koulikoro.

 

 

Il est utile de rappeler que nos tribunaux sont bourrés de litiges  fonciers. Mais pourquoi Adama et maintenant ? D'aucuns estiment qu'il paye ainsi le prix de son allégeance à l'ancien premier ministre Modibo Sidibé, non moins candidat à la présidentielle du 28 juillet prochain.

 

 

Outre, l'affaire Adama Sangaré, un gros nuage plane sur l'Hémicycle de Bagadji. Il ya juste quelques temps une commission ad hoc a été mise en place pour statuer sur la levée d'immunité de certains députés. Composée de 15 membres, la Commission est présidée par  l'honorable Kassoum Tapo. Parmi les députés concernés, figurent  Me Mountaga Tall, Mamadou Hawa Gassama, Moussa Berthé et les députés ayant tronqué leurs macarons pour la rébellion. Me Mountaga Tall, rappelons-le est poursuivi pour un litige financier l'opposant au député Foutanké dit Babani Sissoko. Mamadou Hawa Gassama lui, fait l'objet d'une poursuite judiciaire dans l'affaire de la tentative d'assassinat contre le maire de la Commune I, Mme Konté Fatoumata Doumbia, Oumar Mariko, pour atteinte à la sureté intérieure de l'Etat. La Commission ad hoc créée aura un mois pour déposer son rapport, rapport qui par la suite sera débattue en séance publique. Seuls seront autorisés à prendre la parole, le rapporteur de la commission, le gouvernement, le député intéressé ou l'un de ses collègues le représentant. Il faut le dire, notre Assemblée Nationale est quasiment devenue le refuge de beaucoup des délinquants financiers et autres personnalités indélicates de la République. Ils cherchent uniquement le statut de député pour se mettre à l'abri de la poursuite judiciaire. Parce qu'à un moment donné, les parlementaires ne voudraient jamais qu'un des leurs soit poursuivi en cours de mandat pour des délits commis. Dans la constitution du 25 février 1992, pour qu'un député soit poursuivi par la justice, il faut nécessairement l'aval du Parlement dont il fait partie.

 

 

Le traitement de ces gros dossiers marquera enfin le début d'une nouvelle ère au Mali.

 

 

Boubacar SIDIBE

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

justice

AFP

Grace Mugabe en justice pour une bague de 1,35 million de dollars

Grace Mugabe en justice pour une bague de 1,35 million de dollars

AFP

Kenya: la justice lève temporairement l'interdiction de manifester

Kenya: la justice lève temporairement l'interdiction de manifester

AFP

Dans l'ouest de la Centrafrique, la justice tourne au ralenti

Dans l'ouest de la Centrafrique, la justice tourne au ralenti

nouvelle

AFP

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

AFP

Centrafrique: nouvelle accusation de viol contre des Casques bleus

Centrafrique: nouvelle accusation de viol contre des Casques bleus

AFP

Togo: nouvelle journée de mobilisation dans une ambiance tendue

Togo: nouvelle journée de mobilisation dans une ambiance tendue