mis à jour le

Diaspora : Un nouveau Docteur en génie civil nommé Nouffou Tapsoba

Le 24 septembre dernier, notre compatriote Nouffou Tapsoba a soutenu avec succès, un doctorat en Génie civil à l'université de Lyon/ENTPE, sur le thème : « Comportement des enrobés bitumineux à base de matériaux recyclés et/ou fabriqués à température réduite ». (Voir le délibéré du Jury en fin d'ITW).

Pour ceux qui le connaissent, ce succès n'est que la suite logique d'un brillant parcours scolaire et universitaire entamé d'abord en Côte d'Ivoire puis au Burkina. Né à Amani N'guessankro, un petit village de Divo en Côte d'Ivoire, c'est là qu'il effectue ses études primaires, puis secondaires au Lycée Moderne de Divo.

En 2002, son BAC série C en poche, il rentre au Burkina Faso et s'inscrit à l'université de Ouagadougou où obtient une maîtrise de Physique Appliquée (Option Energie et Technologie) en 2006 en sortant major de sa promotion. Il bénéficie alors d'une bouse pour intégrer directement en deuxième année une grande école d'ingénieur, l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat (ENTPE), à Lyon, en France.

En 2008, il obtient son diplôme d'ingénieur en Génie Civil, ainsi qu'un Master Recherche en Génie Civil effectué en parallèle la même année. Grâce à ses très bons résultats, il décroche une bourse d'excellence du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) pour effectuer une thèse de Doctorat.

Par ailleurs très actif dans les mouvements associatifs, il a été secrétaire général de l'Association des étudiants burkinabè en France (AEBF) de 2009 à 2012, et depuis 2011, occupe le poste de secrétaire général de l'Association des Burkinabé de Lyon (ABL), sans doute l'une des associations burkinabè les plus dynamiques en France.

Avec la simplicité et la clarté qui sont la marque des grands esprits, Nouffou Tapsoba revient sur le contenu de sa thèse et dévoile ses ambitions professionnelles.

Votre thèse porte sur le Comportement des enrobés bitumineux à base de matériaux recyclés et/ou fabriqués à température réduite.
En français facile, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu'est un « enrobé bitumineux », et qu'est-ce que vous avez montré dans cette thèse ?

On désigne sous le terme « enrobés bitumineux » les mélanges de graviers, sable et un liant, qui est le bitume (produit provenant de la distillation des pétroles bruts), utilisés dans la confection des différentes couches de chaussée. Pour le commun des mortels, les enrobés bitumineux sont désignés souvent à tort par les termes « goudrons », « macadam ».

Ce matériau a un comportement très complexe, notamment lié à la présence de bitume qui a tendance à devenir liquide à haute température et très rigide à basse température. Des recherches sont menées dans le monde entier afin d'améliorer les performances de ces matériaux, de mieux comprendre leur fonctionnement et ainsi optimiser les performances des routes.

Dans cette thèse, nous avons montré que face aux enjeux du développement durable, des solutions techniques, fondées sur des bases scientifiques, peuvent être apportées à la communauté de la construction routière. Ces solutions participent à l'amélioration du bilan environnemental des activités en réduisant l'utilisation de matières premières naturelles non renouvelables (le bitume d'une part, mais également les granulats d'autre part) et en limitant l'énergie nécessaire à la fabrication des matériaux. Ces techniques sont non seulement synonymes de progrès environnemental et sanitaire, mais permettent également une réduction des coûts de fabrication, tout en assurant une durabilité acceptable aux infrastructures routières.

Vous avez fait vos études dans le génie civil ; quel est le champ d'action de cette discipline ?

Le Génie civil représente l'ensemble des techniques concernant les constructions civiles. Le champ d'action du Génie civil est très vaste, il englobe l'ensemble des travaux publics et de la construction, mais comprend également les bâtiments, les constructions industrielles, les infrastructures de transport, les ouvrages hydrauliques et les infrastructures urbaines. Personnellement, je me suis spécialisé dans le domaine des infrastructures routières.

Dans le cadre de la thèse, vous avez collaboré avec le groupe Lafarge qui est présent dans certains pays d'Afrique. Etes-vous allé en Afrique pour vos recherches ?

Effectivement, cette thèse s'est réalisée avec la collaboration de l'entreprise Lafarge qui appartient au groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction et qui est implanté dans 64 pays dans le monde dont 12 pays africains. Durant cette thèse, je n'ai pas effectué de déplacement en Afrique, j'ai travaillé directement avec le centre international de recherche, qui est basé à l'Isle d'Abeau en France. Néanmoins, j'ai eu l'occasion d'effectuer plusieurs voyages à l'étranger pour présenter mes travaux dans des conférences internationales (Parme en Italie, Delft au Pays Bas et Fortaleza au Brésil).

Maintenant que vous avez terminé, quels sont vos projets dans l'immédiat ?

Actuellement je suis en post - doctorat à l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat, une période qui me permettra de compléter certains travaux de ma thèse et de les valoriser, notamment par des publications scientifiques. Il faut savoir que les critères d'évaluation des chercheurs sont principalement basés sur le nombre et la qualité des publications.

Cette période post-doctorat me permet également d'enrichir mon expérience puisque je participe aux enseignements dispensés à l'ENTPE. Je souhaite acquérir encore un peu d'expérience supplémentaire en France dans le domaine de la recherche et l'enseignement. Une fois, cet objectif atteint, je compte rentrer au Burkina Faso et j'espère avoir un poste d'enseignant à l'Université ou dans une école comme les 2IE, afin de transmettre mon savoir aux plus jeunes sur place et contribuer très efficacement au développement de la recherche dans le domaine du Génie civil. Certes, étant à l'extérieur, je pourrai mener des recherches qui serviront au pays, mais je pense qu'étant sur place, je serai plus efficace.

Propos recueillis par Joachim Vokouma ; Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

diaspora

AFP

L'aide médicale afflue en Somalie, la diaspora donne son sang

L'aide médicale afflue en Somalie, la diaspora donne son sang

AFP

Face

Face

AFP

RDC: A Bruxelles, derniers adieux de la diaspora

RDC: A Bruxelles, derniers adieux de la diaspora

génie

AFP

Courage Adams, le sans-papiers nigérian devenu génie du BMX

Courage Adams, le sans-papiers nigérian devenu génie du BMX

La rédaction

Revue de Presse. Yasmina Khadra et l’élection présidentielle : Coup de génie ou de folie ?

Revue de Presse. Yasmina Khadra et l’élection présidentielle : Coup de génie ou de folie ?

La Rédaction

Armée de terre allemande : LE CHEF D’ETAT-MAJOR ADJOINT PROMET DE RENFORCER LA COOPERATION AVEC LE GENIE MILITAIRE

Armée de terre allemande : LE CHEF D’ETAT-MAJOR ADJOINT PROMET DE RENFORCER LA COOPERATION AVEC LE GENIE MILITAIRE