mis à jour le

Drame familial aux 1008 logements sociaux : Un gendarme tire sur sa femme et ses enfants, tue l’un, en blesse deux et se donne la mort

Cette triste affaire que nous vous contons vient rallonger la liste des drames familiaux. Pour des raisons qui ne sont pas encore connues, le Major de gendarmerie Abdoulaye Togola a ouvert le feu sur les membres de sa famille tuant l'un d’entre eux, blessant grièvement deux autres avant de retourner son arme de service contre lui-même.

Avec la mort duMajor Abdoulaye Togola et l’état critique de sa femme et de son enfant, il ne sera pas facile de savoir les raisons qui ont motivé cette tragédie. Mais ce qui est sûr, sur la foi des sources policières, le défunt avait deux familles. Sa première femme et ses enfants vivent en Commune I du district de Bamako et la seconde, une veuve avec ses enfants, habite les 1008 logements sociaux. Les mêmes sources rapportent que le Major Togola était en stage ou en formation à l’Ecole de maintien de la paix.

Le récit des événements a été fait par le premier garçon de la pauvre dame avant que son état de santé ne se dégrade. A ce niveau, il faut préciser que tous les enfants de cette femme sont issus de son premier mariage. Ce qui veut dire qu’elle n’a pas eu d’enfant avec le gendarme. D’après donc le garçon de 15 ans, comme d’habitude, son tonton est rentré du boulot dans les circonstances les plus ordinaires.

Tous les membres de la famille sont venus le saluer comme à l’accoutumée. Soudain, comme pris par une folie, il se saisit de son arme  et ouvre le feu sur le premier garçon de sa femme.

Atteint au bras gauche, ce dernier prend la clé des champs. Sa mère en fait autant mais est également atteinte par une balle. Tandis que le garçon, très courageux, se rend au Commissariat du 13ème arrondissement pour donner l’information, sa maman s’écroule en cours de chemin. Mais, elle fut secourue par un automobiliste qui l’amène à l’hôpital du Mali pour recevoir des soins.

Entre temps, le garçon blessé informe les policiers qu’il a son jeune frère qui se lave dans les toilettes. Avant l’arrivée des policiers, l’irréparable était déjà commis : le gendarme a abattu le petit et s’est tiré une balle dans la tête. Au total, il aura tiré sept balles qui ont fait deux morts et deux blessés graves.

Selon les médecins traitants, le pronostic vital des blessés est engagé.

Pour le moment l’espoir des enquêteurs est fondé sur un prompt rétablissement des blessés pour pouvoir avoir un début d’explication à ce drame qui a endeuillé deux familles.

Nous y reviendrons !

Diakaridia YOSSI

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

drame

AFP

La malnutrition, autre drame humain imposé par Boko Haram

La malnutrition, autre drame humain imposé par Boko Haram

AFP

Nouveau drame en Méditerranée: une centaine de disparus au large de la Libye

Nouveau drame en Méditerranée: une centaine de disparus au large de la Libye

AFP

Surf, requin et caméras, un drame évité en Afrique du Sud

Surf, requin et caméras, un drame évité en Afrique du Sud

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

femme

AFP

Afrique du Sud: Zuma pour l'élection d'une femme

Afrique du Sud: Zuma pour l'élection d'une femme

AFP

Afrique: la femme est l'avenir de l'agriculture

Afrique: la femme est l'avenir de l'agriculture

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel