mis à jour le

Honneur aux anciennes gloires : Hamchétou Maïga entre au «Panthéon de la Gloire» du sport africain

En marge de la tenue à Dakar (Sénégal, du 3 au 5 Mai 2013) de la 7e édition de la Convention internationale du sport en Afrique (CISA), Hamchétou Maïga a intégré le «Panthéon de la Gloire» du sport africain. Un honneur partagé avec le Camerounais Joseph Antoine Bell. Aux côtés de ces deux sportifs, les organisateurs de la CISA ont porté au Panthéon l'Algérien Mohamed Larfoui, ancien président de la Fédération internationale de natation (FINA) et le Ghanéen Charles Gyamfi, ancien entraîneur des Black Stars du Ghana.

 

Hamchetou Maïga lors de son intronisation

«Cette distinction m’honore énormément», avoue Hamchétou Maïga après son entrée historique et méritée au «Panthéon de la Gloire» du sport africain. La brave et courageuse capitaine des championnes d'Afrique de 2007 précise, «j’ai eu la chance de gagner beaucoup de trophées non seulement en Afrique, mais aussi en Europe et aux USA. Ce fut un immense plaisir pour moi d’être intronisée au Hall of Fame de mon Université, il y a 2 ans. Mais, cette joie et fierté est encore plus grande quand je reçois cette distinction en Afrique».

Et naturellement que, reconnait-elle, «les mots ne peuvent pas exprimer mes émotions exactes. Donc, je dis merci à la CISA, à travers à Jappo Sports et CNOS. Mais aussi au Ministère de la Jeunesse de mon pays, au Comité National Olympique et Sportif du Mali ainsi qu'à la Fédération malienne de basket-ball (FMBB). Ma gratitude va également à toutes ces personnes et entités qui ont marqué ma carrière de près ou de loin, et à ma famille. Je dédis cette célébration de ma carrière à ma Maman chérie».

Cela aurait surpris qu'elle oublie, en ce jour de gloire, sa tendre et célèbre mère, Mme Maïga Aminata Fofana dite la «Panthère». Une grande basketteuse africaine arrachée à l'affection de tous le 3 octobre 2008. Pour le public sportif malien et les dirigeants sportifs du pays, cette reconnaissance est amplement méritée par cette digne fille de la patrie qui s'est dévouée corps et âmes à défendre ses couleurs.

Hamchétou Maïga lors de l'Afro-basket

Hamchétou Maïga lors de l’Afro-basket

Sans compter sa grande générosité à l'égard de ses coéquipières toujours gâtées (équipements, argent de poche...) comme des «Princesses» à chaque regroupement de l'E.N féminine avant sa retraite internationale en 2011.  Le Ministre Hamèye Founé Maïga, le président Habib Sissoko (CNOSM) et Mme Salamatou Maïga (conseillère technique au Département des Sports du Mali et membre de Fiba/Afrique) n'ont pas maqué de lui rendre un vibrant hommage.

On notait aussi la présence dans la capitale sénégalaise de l'ancienne internationale basketteuse Kady Kanouté, l'une des héroïnes du sacre continental de Dakar en 2007. Elle est aujourd'hui une représentante des sportifs à la commission des athlètes de l'Association des Comités Olympiques Nationaux d'Afrique (ACNOA).

La CISA  est une initiative la société Jappo dirigée par Diamil Faye et spécialisée dans l'organisation de l'événementiel sportif. Elle a érigé ce «Panthéon» pour «offrir en exemple ces sportifs au parcours exemplaire aux jeunes du continent». Cette année, la cérémonie d'intronisation a été rehaussée par la présence du gotha du sport africain et mondial.

Il faut souligner que la 7e édition de la CISA a offert aux sommités du sport africain et mondial, réunies à Dakar, l'opportunité de réfléchir également sur des thèmes majeurs relatifs au développement du sport dans les Etats africains.

Le rôle des collectivités locales dans le développement du sport, le modèle économique et social du football, le financement du sport, avec notamment les conditions de réussite du sponsoring en Afrique, la commercialisation des droits de retransmission télévisuelle, l'organisation des grands événements sportifs et la problématique des jeux africains ont été les thèmes débattus.

«Des sujets qui, à n'en point douter, constituent des préoccupations majeures pour le développement du sport africain... Il importe, pour les Etats et les leaders du mouvement sportif, de travailler à l'élaboration de politiques sportives ambitieuses mais aussi réalistes, qui répondent à la fois aux exigences du sport moderne et à la très forte demande exprimée par la jeunesse africaine», a souhaité le Premier ministre Sénégalais, Abdoul Mbaye, qui a présidé la cérémonie. Au Ministère de la Jeunesse et des Sports et au CNOSM, il est déjà envisagé de célébrer comme il se doit cette entrée historique d'Hamchétou Maïga au «Panthéon de la Gloire» de sport africain

Moussa Bolly

CONTACT

Ministère de la Jeunesse et des Sports

Bp : 91, Bamako-MALI

Tél. (+223) 20 23 99 11

Mail : [email protected]

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

sport

AFP

Plus rapides que les valides, les jumeaux Baka repoussent les limites du sport paralympique

Plus rapides que les valides, les jumeaux Baka repoussent les limites du sport paralympique

AFP

Canal+ renforce son offre TV en Afrique en misant sur le sport

Canal+ renforce son offre TV en Afrique en misant sur le sport

Engagement

La Fondation Mohamed Benjelloun, la passion de la paix

La Fondation Mohamed Benjelloun, la passion de la paix

Africain

AFP

Joueur africain de l'année: Aubameyang, Mahrez, Mane, Salah et Slimani finalistes

Joueur africain de l'année: Aubameyang, Mahrez, Mane, Salah et Slimani finalistes

AFP

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

AFP

Joueur africain de l'année: qui pour succéder

Joueur africain de l'année: qui pour succéder