mis à jour le

En visite à Tombouctou : Le ministre Yacouba TRAORE discute élection et réconciliation avec les autorités religieuses

Docteur Yacouba Traoré

Accompagné d'une délégation forte de 12 personnes, le Ministre des Affaires Religieuses et du Culte s'est rendu  à Tombouctou ce mardi 07 mai 2013 pour s'imprégner des conditions de vie de la population.

 

 

 

Il a aussi rencontré les autorités religieuses locales pour faire le point des sites endommagés; et aussi leur exprimer la solidarité du gouvernement et les attentes de celui-ci dans le cadre de la mise en ½uvre de la feuille de route : la sécurisation des régions et la contribution des leaders religieux dans le cadre du dialogue et la réconciliation , leur contribution à la réussite des élections  libres transparentes et crédibles que les autorités de la Transition s'apprêtent à organiser le 07 juillet prochain.

 

 

Le Ministre, dans son discours a salué les Leaders Religieux au non du Gouvernement pour le rôle qu'ils ont joue après le départ de l'administration. Car, pour le ministre, ce sont eux qui sont restés pour gérer les affaires.

 

 

S'agissant  de la crise sécuritaire, le ministre d TRAORE dira que c'est un crime commis au nom de l'Islam constitue un crime relevant de ce qu'on appelle en droit musulman '' al- fasad fil- ard'' (la corruption sur la terre). Une telle entreprise est inadmissible et blesse chacun de nous dans son âme et dans son identité religieuse.

 

 

C'est pourquoi, aujourd'hui, poursuit Dr. Yacouba TRAORE, le rôle des leaders religieux demeure indispensable dans le règlement de la crise actuelle. « Votre obédience vous permet, certainement, de jouer un rôle dans le retour de la paix au Mali, notamment dans les régions nord du Mali comme ce fut le cas de vos  prédécesseurs  il y a quelques siècles de cela».

 

 

Pour sa part, l'Imam de la grande Mosquée de Tombouctou, Abderahmane BEN ASSEYOUTI  a été on ne peut plus clair : «Louanges à Dieu Maitre des mondes, nous rendons grâces à Allah le tout puissant et saluons le retour de la paix après 10 mois d'occupation suite à la défaite des occupants par les forces armées maliennes, françaises et africaines. Nous avons la conviction que tout ce qui arrivé découle d'un recul de la foi, des déviations de la voie droite, des actes qui ont été dénoncés et dont le maintien et la tenue ont été soutenus par l'Etat.». Et de poursuivre que  Tombouctou plus que toute autre ville a vécu l'occupation dans sa chair, Tombouctou a été touchée dans sa culture, Tombouctou a été ébranlée dans ses convictions, Tombouctou a été meurtrie dans ses pratiques, elle qui est une vitrine de l'islam, le symbole d'un islam tolérant et pratique. Tombouctou a été ciblée parce qu'elle est une vitrine de l'islam. Nous avons l'obligation de parler pour  nous faire entendre et nous devons tirer les leçons de tout ce qui est arrivé.

 

 

«Nous  tenons à souligner l'attitude équivoque du haut conseil islamique, suite à l'occupation de Tombouctou, à  la destruction des mausolées, pas de condamnation, mais un silence profond, c'était incompréhensible».

 

 

«La prolifération des mosquées, l'irruption de prêcheurs venant de tous les horizons ont été le champ fertile de tout ce qui est arrivé, aussi nous demandons un contrôle strict des autorisations de création de mosquées, le contrôle et le suivi des prêcheurs étrangers.

 

 

Désormais, nous veillons à la prolifération des moquées, à l'arrivée de prêcheurs de tous bords qui investissent les mosquées pour les longs séjours et des prêches incontrôlées. Il y'a des textes réglementant les prêches, ils ne doivent pas rester lettre morte mais être appliqués et suivis.

 

 

Nous avons longtemps tiré sur la sonnette d'alarme pour la tenue d'événement qui jurent avec notre foi notamment le festival au désert et Miss ORTM, nous réitérons ici notre rejet pour ce genre d'événements.

 

 

Durant de longs mois d'occupation, des  aides multiples ont été mobilisées, mais les populations restées sur place ont été lésées. L'injustice est un autre terrain fertile de frustrations. Voila, Monsieur le Ministre quelques points que nous avons tenu à souligner à votre haute attention au nom de la communauté musulmane de Tombouctou»,  a conclu l'Imam Abderahmane BEN ASSEYOUTI.

 

 

Cellule Communication/MARC

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

visite

AFP

Marine Le Pen en visite au Tchad

Marine Le Pen en visite au Tchad

AFP

Somalie: visite surprise de Boris Johnson

Somalie: visite surprise de Boris Johnson

AFP

Algérie: la visite de Merkel reportée

Algérie: la visite de Merkel reportée

Tombouctou

AFP

Mali: un militaire et un civil assassinés

Mali: un militaire et un civil assassinés

AFP

CPI: les mausolées détruits

CPI: les mausolées détruits

AFP

Mali: les mausolées de saints musulmans

Mali: les mausolées de saints musulmans

ministre

AFP

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

AFP

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre