mis à jour le

Fin de la crise du carburant à Souk Ahras

Une bouffée d'oxygène pour les automobilistes de Souk Ahras. Les stations-service, naguère encombrées par des centaines de potentiels contrebandiers des combustibles, servent leur produit dans le calme. Pas de chaîne, d'échauffourée ou d'empoignade entre client, et c'est un gérant d'une de ces stations qui le confirme. «Depuis plus d'une semaine, nous avons effectivement remarqué l'absence des véhicules à grands réservoirs, les fourgons, les camionnettes et plusieurs autres engins dont le réservoir est modifié pour les besoins de la contrebande (...) et même si ces véhicules viennent, ce n'est plus la navette et les interminables va-et-vient», a-t-il indiqué. Une virée à travers les stations du chef-lieu nous a permis de relever les mêmes impressions. De visu, c'est l'abondance en matière de carburant, et le mazout, très prisé de l'autre côté de la frontière, ne connaît pas de pression. Aucune rupture de stock n'a été signalée depuis le déploiement du dispositif sécuritaire le long de la frontière.             

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

crise

AFP

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

AFP

Crise de l'électricité

Crise de l'électricité

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

carburant

AFP

Burundi: une économie au point mort faute de carburant

Burundi: une économie au point mort faute de carburant

AFP

Nigeria: appel

Nigeria: appel

AFP

Nigeria: des kilomètres de queue pour faire le plein  dans un pays

Nigeria: des kilomètres de queue pour faire le plein dans un pays