mis à jour le

Casablanca : Lydec, les Dix Commandements !

Arrivée au Maroc en août 1996, la Lydec est aujourd'hui à plus qu'à mi-chemin de son contrat de 30 ans pour la gestion déléguée de l'eau et de l'électricité de la ville la plus peuplée du Royaume. Certains des projets prévus ont été réalisés durant cette période, d'autres sont en cours d'achèvement ou ont été abandonnés. La Lydec, elle, semble être déterminée à aller de l'avant pour davantage d'efficacité. Les enjeux actuels et ceux des années à venir restent de taille pour une métropole qui se veut concurrentielle des grandes capitales du monde.

L'année en cours connaîtra une deuxième révision du contrat de gestion déléguée, après celle de 2009, au cours de laquelle un certain nombre d'engagements avaient été pris de part et d'autre. Le Conseil de la Ville et la Lydec doivent donc préparer une nouvelle période, dont les enjeux seront bien différents de la première. Jean-Pascal Darriet, DG de Lydec, reconnaît sans ambiguïté qu'il est temps de revoir leurs services pour anticiper les besoins d’une ville en plein mouvement.

Mobilisation tous azimuts

Il poursuit, dans le même sens, en déclarant que, concrètement, les 3 500 collaborateurs de la Lydec ont travaillé d’arrache-pied durant trois mois dans le principal objectif d’identifier les besoins de la population casablancaise, dans le but de lui offrir un service ”eau, électricité, assainissement et éclairage public” probant. Cette mobilisation s’est faite autour d’un projet d’entreprise interne, en l’occurrence ”Synergies 2020”. Les autorités de la ville (élus, Wali, gouverneurs) ont été également interrogées sur tout ce qui concerne de près ou de loin les services de l’eau, l’électricité et l’assainissement assurés par la Lydec.

En résultat, 10 engagements à prendre ont été identifiés au niveau de la qualité d’eau, de l’accueil, des interventions, de l’éclairage public et des réclamations. Dans la même lancée, 30 autres projets similaires sont en cours d'étude. Des projets supplémentaires au profit des professionnels et des industriels figurent aussi dans le plan d’action de la Lydec. De plus, une opération d’écoute globale réalisée en 2012 est en cours de finalisation, et une campagne de communication grand public a été déjà mise en place pour meilleure compréhension des engagements de la Lydec vis-à-vis de ses clients. Pour résumer, M. Darriet estime que la Lydec se veut un partenaire quotidien de la collectivité, de ses habitants et de ses représentants.

Quid maintenant des préparatifs de la Lydec pour les 15 ans restant ? La nouvelle direction de la Lydec, conduite depuis déjà un an par Jean-Pascal Darriet, se déclare consciente des enjeux futurs de la capitale économique : ” Nous ambitionnons de répondre encore mieux aux attentes et aux aspirations d'environ un million de clients casablancais”. Les études et les prévisions de la Lydec à ce niveau sont cardinales. A en croire ainsi son patron, les besoins de la ville en eau et électricité sont en hausse continue. Il en est de même pour les travaux d’assainissement liquide. Selon les statistiques du groupe, la consommation annuelle des Casablancais augmente de 3 à 4% par an et par client. Ainsi, la consommation en eau et en électricité est en mesure de doubler d’ici 2020. Au niveau des travaux d’assainissement, les besoins restent également de taille pour les 15 prochaines années. Les investissements nécessaires sont estimés à plus de 28 milliards de dirhams dont 4,8 pour l’eau, environ 2 pour l’électricité et 22 pour l’assainissement.

Pour conclure, le DG de la Lydec tient à préciser qu'il privilégie des mesures simples, mais extrêmement stratégiques pour un service continu et efficace pour les 15 prochaines années, durant lesquelles d’importants challenges seront à relever.

La confiance entre les Bidaouis et la Lydec est un autre enjeu. A ce niveau, ”nous ambitionnons d'établir une relation de confiance avec l'ensemble des clients à travers la proximité et les offres de service de qualité”, nous a-t-on déclaré. La révision prochaine du contrat de gestion traitera de tous ces aspects, et de plusieurs autres encore.

H.Z

______________________________________________________________________________________________________________

Investissements : 2012, une année record 

Durant l’année 2012, le montant des investissements consacrés à l'ensemble des métiers a été en forte croissance, atteignant un total de 1 603 MDhs. L'assainissement affiche la hausse la plus forte, avec près de 32% d'augmentation par rapport à 2011, ce qui est dû notamment à l'avancement des grands projets, tels que le Système Antipollution (SAP). Une autre augmentation importante est l'investissement consacré à l'éclairage public, du fait du renouvellement important des candélabres et de l'extension des réseaux pour améliorer le taux moyen d'éclairement. Quant aux ressources de l'activité eau potable, elles augmentent significativement, avec notamment l'alimentation en eau de la Ville Verte de Bouskoura.

_________________________________________________________________________________________________________________________

 

Quelques repères

-Depuis août 1997, la Lydec a investi près de 13 milliards de Dhs.

-Les plans d'investissement sont établis selon les priorités des travaux, les besoins des populations définies dans les schémas directeurs et les ressources financières disponibles telles que prévues dans le contrat de gestion déléguée.

-971 000 clients en Eau et Assainissement, 902 000 clients Électricité, 50 000 factures émise par jour.

-115 500 points lumineux dont plus 80 000 candélabres et 3 150 Kms de réseau.

-La consommation journalière d'énergie électrique dépasse les 9 millions de kWh, soit 16 % de la consommation nationale.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Casablanca

AFP

Foot: John Toshack démis de ses fonctions au Wydad Casablanca

Foot: John Toshack démis de ses fonctions au Wydad Casablanca

AFP

Maroc: un mort, 19 blessés dans l'effondrement d'un immeuble

Maroc: un mort, 19 blessés dans l'effondrement d'un immeuble

AFP

Un pan d'un hôtel historique de Casablanca s'effondre: un mort, deux blessés

Un pan d'un hôtel historique de Casablanca s'effondre: un mort, deux blessés