mis à jour le

Lafarge dévoile sa stratégie pour la construction de «Villes meilleures»

 

Le Groupe Lafarge a présenté, le jeudi 9 mai 2013, ses résultats au titre de l'exercice 2012 au sein du complexe cinématographique du Morocco Mall. Outre l'exposé des différents indicateurs d'activités du groupe, cette rencontre a été surtout l'occasion pour M. Saâd Sebbar, Administrateur Directeur Général de Lafarge Maroc, de dévoiler la nouvelle vision stratégique de la société et surtout son engagement matérialisé par la nouvelle signature du groupe : «Construire des villes meilleures».

Concernant les résultats financiers, «l'environnement 2012 a été difficile et cela s'est ressenti sur nos résultats financiers», a d'emblée souligné M. Amine Cherrat, Directeur Financier de Lafarge Maroc. En effet, outre la faible croissance économique et le ralentissement du secteur des BTP qui ont entrainé une baisse de la consommation du ciment, le secteur a fait face fait face à une surcapacité de l'offre du fait des nouvelles capacités installées.

Ainsi, le chiffre d'affaires consolidé, en normes IFRS, a reculé de -9,4 % à 5 043 MDH. Le résultat d'exploitation a reculé de -17,8 % à 1 951 MDH à cause de la baisse du volume de ciment vendu et de la baisse des prix. Le résultat net consolidé s'est contracté de -23,9 % à 1 266 MDH. Cette forte baisse résulte de celle du résultat d'exploitation et des impacts négatifs de la contribution au fonds de cohésion social et de la hausse des frais financiers. Au niveau social, le chiffre d'affaires et le résultat net ont reculé de respectivement -11,7 % à 4 227 MDH et -18,2 % à 1 249 MDH.

Du côté des perspectives, «l'année 2013 reste incertaine et le premier trimestre a été difficile avec une forte baisse des ventes de ciments au niveau du secteur», a expliqué M. Cherrat.

Dans ce contexte difficile, Lafarge Maroc affiche de nouvelles ambitions pour développer des solutions innovantes permettant de «Construire des villes meilleures». Cette approche est au centre de la nouvelle stratégie du groupe, axée autour de 5 piliers fondamentaux : santé & sécurité, construction de villes meilleures, compétitivité et excellence industrielle, enjeux des parties prenantes et stratégie de développement ambitieuse.

5 axes stratégiques

Concernant le volet construction de «Villes meilleures», selon les projections, près de 70 % de la population marocaine habitera dans les villes à l'horizon 2050. De ce fait, il faut dès à présent se pencher sur le concept en travaillant sur des villes plus accueillantes, plus compactes, plus durables, plus connectées et plus belles. Dans ce cadre, Lafarge Maroc est engagée dans une démarche dynamique au service des acteurs de la construction marocaine pour mieux répondre aux enjeux d'une urbanisation croissante. Cela passe, selon M. Sebbar, par la mise en place de logements collectifs accessibles à tous, des infrastructures qui résistent au temps tout en préservant l'environnement, des connexions (ponts, routes, etc.) qui relient les villes et leurs habitants, etc. «Ces constructions doivent combiner l'esthétique, la durabilité et l'efficacité énergétique», ajoute t-il.

«Pour réussir à mettre en place ces villes meilleures, il faut innover», expliqué l'Administrateur Directeur Général de Lafarge Maroc. «L'innovation doit être l'ADN de Lafarge Maroc dans les années à venir», a t-il martelé. Et pour bien montrer qu'il ne s'agit pas d'un concept vain, il avance qu'à l'instar des grands pays où est implanté le Groupe Lafarge (Inde, Brésil, Chine, etc.), «Lafarge Maroc aura en 2014 un laboratoire dédié aux matériaux de construction pour développer les systèmes constructifs les plus adaptés au Maroc en collaboration avec des architectes et des universités».

En ce qui concerne le volet «Compétitivité et excellence industrielle», Lafarge Maroc compte sur l'optimisation industrielle et la réduction des coûts, notamment par le renforcement d'actions dans le domaine de la substitution et des énergies renouvelables.

L'expérience réussie du parc éolien de l'usine de Tétouan qui permet aujourd'hui de couvrir de 60 à 70 % des besoins en énergie électrique de cette unité encourage le développement de ce créneau. Dans ce cadre, le groupe compte développer ses ressources alternatives et porter la part des énergies d'origine éolienne et non-fossiles à respectivement 50 % et 30 % des besoins en énergie de ses usines à l'horizon 2016. En plus de la réduction de la facture d'électricité, le recours aux énergies renouvelable va permettre une réduction de 20 % des émissions de CO2 par tonne de ciment comparativement à 1990.

Optimisation industrielle

Enfin, en ce qui concerne la «Stratégie de développement ambitieuse», Lafarge Maroc compte, au niveau de l'activité ciment, construire une nouvelle cimenterie dans la région du Souss. Ce projet vise à faciliter l'approvisionnement des régions du centre et sud du Royaume. En outre, le premier cimentier du pays, qui dispose d'une offre globale de solutions constructives, entend poursuivre son développement dans les activités Bétons et Granulats et augmenter ses capacités Plâtres et Chaux. Dans ce cadre, et pour être encore plus proche de sa clientèle, Lafarge Maroc compte accélérer le déploiement de Mawadis, réseau professionnel de distribution de matériaux de construction. Cette franchise compte actuellement un réseau de 50 points de vente. L'objectif est de doubler rapidement ce réseau de franchises.

Et pour mener à bien ces différents axes, Lafarge Maroc s'appuie sur la qualité et le niveau d'engagement de ses équipes, les qualités de ses ressources humaines, son portefeuille unique et sur l'accès au savoir-faire du Groupe Lafarge qui dispose d'un réseau R&D international de plus de 1 000 collaborateurs répartis entre la France, la Chine, l'Inde et le Brésil.

Moussa Diop

____________________________________________________________________________________________________________________

 

Santé & Sécurité et enjeux des parties prenantes

Lafarge Maroc a publié en 2012 son premier rapport annuel sur le «Développement Durable». Celui-ci revient sur la performance environnementale et la contribution du cimentier au progrès social, des thématiques qui sont au centre ambitions stratégiques du Groupe. Ainsi, au niveau du volet Santé & sécurité, au c½ur de la responsabilité managériale, une démarche volontariste en matière de gestion de la santé et de la sécurité a été mis en place et étendue à toutes les activités du groupe, aux collaborateurs, aux sous-traitants et aux parties prenantes.

Grâce aux actions entreprises dans ce domaine, le taux de fréquence accidents avec arrêts (nombre d'accidents avec arrêt par million d'heures travaillées) est passé de 8 à moins de 1 entre 2003 et 2012.

En ce qui concerne la contribution du cimentier au progrès social, plus de 100 programmes d'actions sont initiés au sein des communautés environnantes des différents sites du groupe autour de 4 volets prioritaires : santé & sécurité, éducation, employabilité et qualité de l'habitat. Le Groupe est aussi partenaire de plusieurs institutions nationales dont l'INDH, la Fondation Academia, la Fondation Mohammed VI pour l'environnement, etc. De plus, une cinquantaine de collaborateurs du groupe sont impliqués dans des actions organisées de bénévolat.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Lafarge

AFP

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

AFP

Nigeria: l'usine de Lafarge continue de fonctionner, ni victimes ni dégâts (groupe)

Nigeria: l'usine de Lafarge continue de fonctionner, ni victimes ni dégâts (groupe)

AFP

Nigeria: retour "

Nigeria: retour "

stratégie

AFP

Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie

Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie

Etat islamique

En Tunisie, les appels à une stratégie antiterroriste globale se multiplient

En Tunisie, les appels à une stratégie antiterroriste globale se multiplient

AFP

Tunisie: les appels se multiplient pour une réelle stratégie antiterroriste

Tunisie: les appels se multiplient pour une réelle stratégie antiterroriste

construction

AFP

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

AFP

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

AFP

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction