mis à jour le

Humanitaire : DES VIVRES ET DIVERS MATERIELS pour Nampala, Diabali et Niono

L'Association malienne pour la promotion du Sahel (AMAPROS), en collaboration avec son partenaire espagnol FARMA Mundi, a distribué le 10 mai à Nampala et le lendemain à Diabali et Niono, des produits alimentaires, du matériel médical, de kits scolaires et des moustiquaires imprégnées d'insecticide aux familles affectées par la guerre imposée à notre pays.

Salikou Ouattara, le directeur de l'Amapros, et son équipe ont dû parcourir environ 520 km en deux jours pour marquer leur solidarité avec ces familles en détresse en leur offrant ces dons constitués de 12,5 tonnes de riz, 7,5 de mil, 2,15 de sucre, 175 bidons d'huile de 5 l chacun, 50 kits scolaires comprenant des livres de calcul, de français, des sacs d'écoliers et des crayons à bille destinés aux élèves de la 2è à la 6è années. Les colis comportaient également 50 moustiquaires imprégnées d'insecticides, 5 000 sachets de lait pour nourrisson, 10 toises, 20 pèse-personnes, 2 bandes « Sakir » pour identifier les enfants malnutris et des produits antipaludiques, le tout pour un montant total de 24 millions Fcfa

A Nampala, c'est l'ASACO qui a reçu du matériel médical comprenant 5 toises, 10 pèse-personnes, 1 bande Sakir et 2 500 sachets de lait pour enfants malnutris.

A Diabali ce sont 150 ménages qui ont reçu chacun 50 kg de riz, 30 kg de mil, 5 kg de sucre. Tout ménage dirigé par une femme a bénéficié de 5 kg de sucre en plus et d'un bidon d'huile. 25 élèves ont reçu chacun 1 kit scolaire et une moustiquaire imprégnée d'insecticides et des produits antipaludiques.

L'ASACO a aussi reçu du matériel médical (5 toises, 10 pèse-personnes, 1 bande Sakir). 150 ménages et 25 élèves  de Niono-ville ont reçu les mêmes quantités qu'à Diabali de produits alimentaires, kits scolaires, moustiquaires et produits antipaludiques.

De Nampala à Niono, à chaque étape de remise des dons le directeur de l'Amapros a expliqué l'attachement de son association aux valeurs sociétales de notre pays, notamment la solidarité entre toutes les couches sociales sans exclusive. « Amapros ne connaît pas de peau blanche, de peau rouge ou de peau noire au Mali, mais uniquement des Maliens », a-t-il indiqué en fustigeant le comportement des agresseurs venus porter atteinte à notre dignité. Le chargé des projets de l'Amapros, Chaka Togola, a rappelé les objectifs de l'association, ses réalisations dans le cercle de Niono en matière d'éducation, des droits des enfants, du travail des enfants et de sécurité routière. Ces réalisations ont été appréciées et saluées par les sous-préfets et les maires des communes bénéficiaires.

Notons enfin que l'ONG intervient dans le cercle de Niono depuis 1998

C. O. DIALLO

AMAP-Niono 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

humanitaire

AFP

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

AFP

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

AFP

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire

Diabali

Nord-Mali

Le vrai poids des troupes africaines

Le vrai poids des troupes africaines

TRIBUNE

Opération Serval: une néocolonisation choisie

Opération Serval: une néocolonisation choisie