mis à jour le

Egypte: une cellule démantelée voulait attaquer les ambassades de France et des Etats-Unis

Une cellule démantelée samedi dernier en Egypte projetait des attentats suicide contre les ambassades de France et des Etats-Unis au Caire, selon l'enquête des services de sécurité, a indiqué mercredi l'agence de presse officielle MENA.

"Les accusés planifiaient des attentats suicide à la voiture piégée devant les ambassades de France et des Etats-Unis en Egypte", ajoute MENA.

La cellule planifiait un attentat contre l'ambassade française pour "protester contre l'intervention militaire de la France au Mali", selon l'enquête.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Vincent Floreani, n'a pas souhaité commenter ces informations.

"Nous n'avons pas de commentaire à ce stade. Je rappelle que dans toute la région du Sahel et des pays arabes, nous avons demandé à nos ressortissants de faire preuve de vigilance et aux autorités locales de renforcer la surveillance de nos ambassades. C'est le cas en Egypte", a-t-il ajouté.

MENA ne donne pas de précisions sur le projet d'attentat contre l'ambassade des Etats-Unis.

Les autorités égyptiennes ont annoncé samedi l'arrestation de trois membres d'une cellule liée à Al-Qaïda qui préparaient un attentant suicide contre une ambassade occidentale et d'autres cibles en Egypte.

Les suspects ont été arrêtés en possession d'explosifs destinés à une attaque imminente, avait déclaré samedi le ministre de l'Intérieur, Mohamed Ibrahim, lors d'une conférence de presse au Caire sans préciser la nationalité des suspects ni l'ambassade visée.

L'agence officielle MENA avait elle précisé que les suspects étaient égyptiens.

Selon l'enquête des services de sécurité, les trois membres de la cellule arrêtés font partie des prisonniers qui avaient fui les centres de détention aux premiers jours de la révolte en janvier 2011 en Egypte.

Deux d'entre eux avaient été extradés d'Algérie et d'Iran en 2009 et emprisonnés en Egypte, ajoute-t-on de même source.

Un membre de la cellule était en contact avec une autre cellule démantelée au Caire en octobre dernier et dont les membres sont actuellement jugés en Egypte.

Les trois membres de la cellule auraient reconnu être en contact avec Al-Qaïda mais ils ont nié qu'ils planifiaient des attentats, selon les conclusions de l'enquête citées par MENA.

Le ministre de l'Intérieur avait affirmé samedi que les suspects étaient "sur le point" de lancer leur attaque contre une ambassade.

Il a donné les noms des trois hommes arrêtés, affirmant qu'ils avaient été interpellés en possession de 10 kg de produits chimiques explosifs et d'un ordinateur contenant des consignes sur la fabrication de bombes.

L'agence MENA avait alors indiqué que le parquet avait ordonné la détention pour interrogatoire pendant une période de 15 jours renouvelable de deux des suspects originaires d'Alexandrie (nord). Le troisième a été placé en résidence surveillée.

L'Egypte a connu une résurgence des attaques de groupes armés depuis la chute du président Hosni Moubarak début 2011, essentiellement dans la péninsule du Sinaï visant les forces de l'ordre, ou contre Israël.

En août 2012, des activistes islamistes avaient attaqué un poste militaire dans le Sinaï, tuant 16 soldats, avant de pénétrer en Israël où il avaient été tués par une frappe d'hélicoptère.

AFP

Ses derniers articles: RDC: l'opposant historique Tshisekedi s'apprête  CAN: l'Algérie démunie et sortie par un solide Sénégal  CAN: la Tunisie se met en quatre pour les quarts 

ambassades

AFP

Etats-Unis: un Saoudien jugé coupable dans les attentats contre deux ambassades en Afrique

Etats-Unis: un Saoudien jugé coupable dans les attentats contre deux ambassades en Afrique

AFP

Egypte: les ambassades du Canada et de Royaume-Uni fermées au public

Egypte: les ambassades du Canada et de Royaume-Uni fermées au public

AFP

Libye: deux voitures piégées près des ambassades d'Egypte et des Emirats

Libye: deux voitures piégées près des ambassades d'Egypte et des Emirats

France

AFP

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

AFP

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

AFP

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Etats-Unis

Investiture

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

AFP

Soudan: les Etats-Unis vont lever quelques sanctions économiques

Soudan: les Etats-Unis vont lever quelques sanctions économiques

Etats-Unis

Le futur secrétaire d'Etat de Trump a une longue histoire avec le pétrole africain

Le futur secrétaire d'Etat de Trump a une longue histoire avec le pétrole africain