mis à jour le

Tourisme : Jamel Gamra croit qu’il serait possible de faire réussir la prochaine saison estivale

Intervenant lors de la tenue de l’Assemblée générale ordinaire élective de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie ( FTH ) ,Jamel Gamra, ministre tunisien du tourisme a annoncé que «Depuis le début de l’année en cours jusqu’au 10 mai 2013, les réservations de nuitées ont enregistré une hausse de 2%, par rapport à la même période de 2012». Mr Gamra a souligné qu’à travers l’amélioration de la situation sécuritaire, de la qualité des services et de l’environnement, il serait possible de faire réussir la prochaine saison estivale et d’atteindre 7 millions de touristes. Mr Gamra a fait savoir que des conseils régionaux ont été mis en place pour identifier les points noirs aux niveaux de l’environnement, de la sécurité et de la qualité des services et proposer les solutions adéquates pour garantir la réussite de la saison estivale. Trois commissions ont été créées pour garantir de bonnes conditions d’accueil dans tous les points de passage, la sécurité au sein des établissements touristiques et former le personnel en matière de sécurité, a-t-il précisé. Et d’ajouter qu’un centre d’appel sera mis en place pour recevoir les réclamations des citoyens concernant la qualité des services dans tous les établissements touristiques. Pour sa part, Mohamed Ali Toumi, président de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), a confirmé que les pronostics pour la prochaine saison estivale sont en hausse par rapport à 2012. «Nous espérons atteindre 3400 MD de recettes en devises, contre 3100 MD en 2012 et 3500 MD en 2010», a-t-il indiqué. Le responsable a par ailleurs évoqué la nécessité de conjuguer tous les efforts afin de relancer le secteur touristique, mettant l’accent sur l’importance de «la création de l’Union tunisienne des métiers du tourisme qui siègera à la Maison du Tourisme dont la réalisation est encore bloquée pour manque de fonds», a-t-il regretté. De son côté, Mohamed Belajouza, président sortant de la FTH, a déploré le «manque de visibilité concernant l’avenir du secteur hôtelier». Il s’agit en outre de la difficulté de la conjoncture actuelle marquée essentiellement par la détérioration de l’image de marque de la Tunisie sur les marchés émetteurs, outre l’endettement du secteur qui handicape lourdement son fonctionnement et détériore la qualité du produit touristique. M.Kamel Saad, secrétaire général adjoint de l’UGTT ( Union générale tunisienne du travail ), a pour sa part rappelé que le secteur du tourisme emploie prés de 400 mille personnes et fait vivre environ 2 millions de Tunisiens. «C’est à travers l’amélioration des conditions sociales de ces personnes que la qualité de services dans les établissements touristiques pourra changer et s’améliorer», a-t-il affirmé. Mr Saad a souligné que l’UGTT qui est une organisation syndicale neutre et indépendante ½uvrant pour l’intérêt de la Tunisie, « n’approuve pas l’intention de céder ces établissements touristiques à des investisseurs étrangers quels qu’ils soient ». «Nous sommes pour la promotion du capital tunisien et nous refusons la cession de n’importe quelle unité hôtelière aux étrangers», a-t-il affirmé. L’Assemblée générale ordinaire élective de la FTH examinera le bilan du mandat du dernier bureau avant de passer au vote pour l’élection de leur nouveau conseil national qui siégera pour la période 2013-2015. 21 personnes des différentes régions du pays ont déjà présenté leur candidature au conseil national. Ces élections interviennent après le renouvellement des structures régionales de la FTH qui compte actuellement neuf fédérations régionales.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

tourisme

AFP

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

AFP

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

AFP

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme