mis à jour le

Le Groupe Boyokani et l’encadrement des jeunes filles mères à Kinshasa

Le Groupe Boyokani est une organisation non gouvernementale de développement basée à Kisenso (Kinshasa). Cette ONGD s'occupe de la prise en charge des jeunes filles en situation difficile, des personnes vivant avec handicap et des femmes sans occupation depuis sa création en 1991.Jody Nkashama et Taty Mapuku font le point des activités de cette ONGD [...]

Radio Okapi

Ses derniers articles: Plus de 7000 Burundais se sont réfugiés en RDC depuis le début de la crise  La RDC envisage de dépénaliser l'avortement pour lutter contre les bébés abandonnés  RDC: Comment mieux prendre en charge les victimes des viols 

jeunes

AFP

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok

AFP

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle

AFP

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

filles

AFP

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

AFP

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

AFP

Nigeria: trois personnes recherchées en rapport avec les filles de Chibok

Nigeria: trois personnes recherchées en rapport avec les filles de Chibok

mères

AFP

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

AFP

Seules et sans défense, le calvaire des mères adolescentes en Sierra Leone

Seules et sans défense, le calvaire des mères adolescentes en Sierra Leone

AFP

Nigeria: des mères de Chibok pleurent leurs filles aux mains des islamistes

Nigeria: des mères de Chibok pleurent leurs filles aux mains des islamistes