mis à jour le

Quel crédit peut-on donner à Lotfi Ben Jeddou ?

Des milliers de personnes d’Ansar Achariâa sont attendues dimanche 19 mai courant à leur 3ème congrès annuel à Kairouan, dans le centre de la Tunisie, rapporte ce mercredi l’Agence France Presse qui cite un dirigeant de ce mouvement islamiste jihadiste radical .

«Nous tiendrons dimanche notre congrès et nous serons plus que 40.000 personnes à Kairouan», a affirmé Sami Essid, ajoutant que le rassemblement aura lieu dans l’après-midi aux abords de la Grande mosquée Oqba Ibn Nafa de Kairouan.

Le ministère de l’Intérieur, qui exige l’obtention d’une autorisation préalable à toute activité publique des partis et associations, n’a pas fait savoir si ce congrès à très haut risque non encore autorisé selon nos informations allait finalement avoir l’aval. «Nous sommes en train d’étudier la question», a indiqué le porte-parole du ministère Mohamed Ali Aroui, sans plus de précision.

On sait que ce groupe « Ansar Achariâa » exerce ses activités , depuis l’arrivée des islamistes d’Ennahdha au pouvoir ( 23 octobre 2011) , d’une manière illégale . C’est un courant non autorisé mais qui bénéficie du laxisme des autorités en place . Abou Iyadh ,son chef , un ancien d’Afghanistan recherché par la justice pour son implication dans l’attaque ( 14 septembre 2012 ) de l’ambassade américaine à Tunis a profité des largesses d’Ali laâridh ancien ministre de l’intérieur et actuel chef du gouvernement provisoire .

Quel crédit peut-on donner au ministre Lotfi Ben Jeddou pour faire respecter la loi de la République quand on sait que tout est orchestré habilement par le grand illusionniste R. Ghannouchi ?  Ali Laâridh ne peut endosser  les habits de capitaine des pompiers, alors qu’il est à l’origine directe du foyer de feu de Jabal Chaâmbi qui embrase le pays.

  • Il est improbable que Laâridh laisse à Ben Jeddou la moindre  marge de manoeuvre surtout que ni l’autre n’en possèdent guère ? A supposer que Mr Ben Jeddou puisse avoir toute la liberté pour contrecarrer la politique incendiaire d’Ennahda, cela veut dire que tout projet de mise sous coupe réglée de la Tunisie soit réduit en cendre.
  • Il est douter que l’actuel ministre de l’intérieur puisse mener une politique sécuritaire et de circonscription des foyers de feu djihadistes de sa propre initiative et qui n’aille pas dans le sens du canevas fixé par le résident de Monplaisir
  • Aussi bien Laâridh comme Ben Jeddou ,  ne sont que deux pions  dans la stratégie de la terreur initiée et conçue par R. Ghannouchi, où chacun d’eux remplit un rôle bien défini et des fonctions précises afin de prendre la Tunisie dans la tenaille qu’actionne selon les circonstances leur maître de cérémonie.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

crédit

AFP

Afrique du Sud: amnistie générale du crédit en vue avant les élections

Afrique du Sud: amnistie générale du crédit en vue avant les élections

La rédaction

Un crédit

Un crédit

TunEconomist

Credit Agencies: The arrogance of failure

Credit Agencies: The arrogance of failure