mis à jour le

Lutte : La méfiance de Tapha Tine au Terrou bi «J’ai les preuves qu’Aziz Ndiaye roule pour Balla Gaye 2»

Le règlement du Comité national de gestion de lutte ne prévoit nulle part un combat de plus de deux protagonistes, mais l'écurie Baol Mbollo dit livrer un combat face à deux adversaires : Balla Gaye 2 et Aziz Ndiaye. Le promoteur de l'affiche du 2 juin prochain est accusé de favoritisme par l'entraîneur du «Géant» du Baol.

De l'autre côté du combiné, la phrase a claqué.«J'ai les preuves qu'Aziz Ndiaye roule pour Balla Gaye 2. Mais nous n'accepterons jamais qu'ils nous coulent mystiquement.» Cette phrase sortie de la bouche de Babacar Gning, entraîneur de lutte à l'écurie Baol, vient conforter un constat : Tapha Tine est très méfiant. Nombreux sont ceux qui sont restés baba face à l'attitude du «Géant» du Boal, lors de la conférence de presse organisée par le promoteur Aziz Ndiaye, à l'Hôtel Terrou-bi. Il était sur la défensive du début à la fin, en amenant sa propre chaise et en refusant de monter sur la balance. Un comportement qui attire bien des regards et qui fait jaser le monde de la lutte. Une seule question taraude alors les esprits : qu'est-ce qui explique une telle méfiance face à son adversaire et aux organisateurs même de la manifestation ? Mais la réponse n'a pas tardé, car du côté du lutteur, ses dirigeants pointent du doigt la relation amicale poussée qui existe entre Aziz Ndiaye et Balla Gaye 2. Mieux, l'entraîneur principal de Tapha Tine indexe le promoteur comme étant celui qui mijote des plans diaboliques contre son lutteur. «Certains promoteurs ont leur propre lutteur. Il arrive qu'ils montent un combat et favorisent un lutteur au détriment de son adversaire. Cela est bien connu dans le monde de la lutte, il faut dénoncer des pratiques de ce genre. Aziz Ndiaye est avec Balla Gaye 2 et souhaite que ce dernier gagne le combat. Il est venu à deux reprises dans mon lieu de travail, accompagné de Balla Gaye 2. D'autres gens nous ont également contactés pour nous dire qu'ils sont allés ensemble voir des marabouts.» L'accusation est grave, mais celui qui la porte contre le promoteur ne manque pas d'exemples pour étayer ses allégations.

«Pourquoi Tapha Tine a refusé de monter sur la balance... »

La balance-Le camp du «Géant» du Baol apporte des précisions sur le refus de Tapha Tine de monter sur la balance. Les membres de l'écurie Baol Mbollo estiment que Balla Gaye 2 et son promoteur tendaient un piège à leur lutteur. «Ils voulaient uniquement connaître son poids exact pour des raisons mystiques. Ils voulaient connaître son poids pour savoir combien de kilos de mil ou de riz ils devraient sortir. Leur objectif est de l'atteindre mystiquement. Mais c'est peine perdue. Nous ne sommes pas des néophytes sur ce genre de pratiques mystiques. Nous avons la certitude qu'Aziz Ndiaye est avec Balla Gaye 2. En plus, la pesée ne fait pas partie du contrat. Tout cela, ils l'ont fait dans le but de nous avoir. Mais cela n'a pas prospéré car nous sommes au courant de toutes leurs manigances. D'ailleurs, un cas similaire s'est présenté lors du combat qui a opposé Sa Thiès à Malick Niang. Ils voulaient que Tapha Tine s'installe à la tribune-loge parce qu'ils avaient déjà préparé leur coup. Ce qu'il a refusé catégoriquement. Il a préféré rester dans son véhicule jusqu'au moment de son «bakk» (chorégraphie Ndlr). Si vous aviez bien remarqué, il est remonté aussitôt après dans le véhicule. Pis, ils l'ont refait lors de la conférence de presse au Terrou-bi en minant la porte d'entrée de la salle. Mais Dieu merci, nous détenons des connaissances mystiques qui ont annihilé toutes leurs tentatives.»

L'histoire de la chaise

Il ne faut jamais donner une arme à ton ennemi. Cependant, s'asseoir sur une chaise posée par ton adversaire en a tout l'air. Le camp de Tapha Tine l'a bien compris et pour ne pas prêter le flanc, les membres de l'écurie ont toujours préféré apporter à leur lutteur une chaise pour éviter que ses adversaires l'atteignent. «Nous avons toujours apporté notre chaise depuis le début, dès le premier face-à-face qui s'est tenu à l'hôtel King Fahd Palace. Aziz et Balla se donnent toujours le malin plaisir de miner les espaces de rencontre, y compris les chaises sur lesquelles Tapha Tine pourrait s'asseoir.»

Le constat à Zénith

le combat entre Balla Gaye2 et Tapha Tine a franchi les frontières du Sénégalais. Les pratiques aussi.«Aziz Ndiaye (le promoteur) et Malick Gakou (le parrain) emmènent Balla Gaye 2 partout pour qu'il remporte ce combat. Même Tapha Tine l'a constaté lors de la signature de contrat effectuée au Zénith (en France) car Balla Gaye2 se mettait toujours à côté d'Aziz Ndiaye. D'ailleurs, il (Tapha) leur (Aziz et Balla) avait dit que leur amitié se briserait après le combat», révèle Babacar Ngning.

Face-à-Face ou séance de rattrapage

Les Face-à-face généralement organisés pour le marketing cachent, selon le coach de Tapha Tine, d'autres objectifs. «Il veut organiser des rencontres (face-à-face) à n'en plus finir entre les deux lutteurs dans l'espoir que Balla Gaye ait le dessus mystique sur Tapha Tine. Les lutteurs se sont rencontrés six fois, quelle est aujourd'hui l'utilité d'en rajouter. J'ai même demandé à Tapha Tine de ne plus donner la main à Aziz Ndiaye. Parce que je ne sais pas pourquoi nous devons leur faire confiance.»

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lutte

AFP

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22

AFP

Sénégal: hommage unanime

Sénégal: hommage unanime

AFP

Guinée/pêche: une lutte inégale contre les pillards de l'océan

Guinée/pêche: une lutte inégale contre les pillards de l'océan

BI

D.Boye

Waxtanou Serigne Sam Mbaye ci Yonénté bi S.A.W ak lu ajou ci Gamou

Waxtanou Serigne Sam Mbaye ci Yonénté bi S.A.W ak lu ajou ci Gamou

Le Patriote

Drigoné Bi Faustin dit # Faya #  à Koua Justin : “Quand on tient un langage guerrier, on doit s’attendre à être arrêté” (Le Patriote)

Drigoné Bi Faustin dit # Faya # à Koua Justin : “Quand on tient un langage guerrier, on doit s’attendre à être arrêté” (Le Patriote)

D.Boye

Guestou Bes Bi du vendredi 07 juin 2013 (Assane Gueye)

Guestou Bes Bi du vendredi 07 juin 2013 (Assane Gueye)

preuves

AFP

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

AFP

RDC: trois étudiants acquittés par la justice faute de preuves

RDC: trois étudiants acquittés par la justice faute de preuves

AFP

Niger: l'opposition veut des preuves du coup d'Etat déjoué

Niger: l'opposition veut des preuves du coup d'Etat déjoué