mis à jour le

Mayada El-Hanaoui by Mawazine/Flickr CC
Mayada El-Hanaoui by Mawazine/Flickr CC

Pour tout savoir sur les salaires des stars au Maroc

Les plus riches ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

Quels sont les métiers du star-system qui rapportent le plus au Maroc? Le magazine francophone marocain Tel Quel propose une enquête approfondie sur les secteurs les mieux rémunérés du royaume.

Contrairement au monde occidental, ce ne sont pas les acteurs ou les chanteurs qui tirent leur épingle du jeu mais les footballeurs et, surprise… les artistes-peintres.

Les grands gagnants: ballon et pinceau

Dans le secteur de l’art, le circuit économique est équilibré et tous les maillons de la chaîne sont reliés. Les galeristes accomplissent un véritable travail de fond autour de la promotion de leurs artistes. Le marché est aux mains d’une centaine de collectionneurs qui déterminent la cote d’un artiste lors des ventes aux enchères. Celle du peintre Mohamed Mourabiti est ainsi fixée à 50.000 dirhams (4500 euros) tandis que les toiles de Mahi Binebine se vendent à partir de 100.000 dirhams (9.000 euros).

Sur les pelouses des stades, on gagne beaucoup mieux sa vie. Pendant longtemps, même dans les clubs les plus prestigieux, les joueurs de foot ne touchaient pas plus de 2.000 dirhams par mois. La réforme du statut des joueurs en 2010 a fixé une rétribution mensuelle minimum de 2.500 dirhams. Mais, c’est surtout la naissance du championnat professionnel Botola qui a fait s’envoler les salaires et les primes.

Désormais, la grille des salaires se situe entre 9.000 et 16.000 dirhams sans compter les primes de matches. Enfin, ce sont surtout les primes d’engagement qui font grimper le patrimoine des joueurs: entre 500.000 et un million de dirhams à la signature du contrat avec un nouveau club.

Pour les footballeurs, le meilleur moyen de gagner plus est de s’expatrier. Certains clubs européens ou encore les équipes du Qatar et d’Arabie Saoudite proposent des salaires mirobolants aux joueurs.

Petits cachets pour grandes stars

A renommée égale, les comédiens les plus célèbres ne perçoivent pourtant pas de salaires faramineux. L’acteur Kamal Kadimi ne touche que 20.000 dirhams par épisode de la série Sawlo Hdidane et Rachid El Ouali négocie ses premiers rôles au cinéma entre 50.000 et 70.000 dirhams.

Côté musique, ce n’est guère plus reluisant. Le circuit de distribution est en crise, à cause du piratage et le concept de droit d’auteur est presque inexistant. Plus que les disques, qui se vendent aux alentours de 39 dirhams, les musiciens cherchent à tout prix à se produire dans les concerts, les festivals et les soirées privées afin d'arrondir leurs fins de mois. Selon l’organisateur du festival Mawazine qui se tient à Rabat chaque année, les cachets des chanteurs varient selon leur notoriété, entre 20.000 et 100.000 dirhams.

Les stars des médias comme les animateurs télé ou radio touchent entre 15.000 et 20.000 dirhams par mois mais bénéficient d’autres avantages comme une mutuelle ou des crédits à taux préférentiel. Ce sont surtout leurs activités parallèles qui leur permettent de doubler ou tripler leur salaire mensuel: ils peuvent multiplier les émissions pour une chaîne, faire de la publicité, du consulting ou présenter des soirées privées.

Lu sur Tel Quel

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Salaires

AFP

Mugabe tient l'Occident responsable du non paiement des salaires des fonctionnaires

Mugabe tient l'Occident responsable du non paiement des salaires des fonctionnaires

AFP

Mauritanie: le président Aziz annonce une hausse des salaires des fonctionnaires

Mauritanie: le président Aziz annonce une hausse des salaires des fonctionnaires

La rédaction

Algérie: Faut-il plafonnement les salaires des footballeurs?

Algérie: Faut-il plafonnement les salaires des footballeurs?

stars

AFP

En RDC, de futures stars du foot livrées à elles-mêmes

En RDC, de futures stars du foot livrées à elles-mêmes

AFP

CAN: Aubameyang, Mahrez et Renard, stars

CAN: Aubameyang, Mahrez et Renard, stars

AFP

Des demandeurs d'asile stars d'un jour sur les podiums de mode

Des demandeurs d'asile stars d'un jour sur les podiums de mode

cinéma

Bienvenue au Gondwana

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

AFP

Le Maroc

Le Maroc

AFP

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie