mis à jour le

Risque d’affrontements entre l’Apr et le Pds en banlieue


L'Alliance pour la République et le parti démocratique sénégalais manifestent, jeudi et samedi prochains à Pikine. Les deux forces politiques ont choisi les mêmes jours et les mêmes itinéraires pour des manifestations de protestation d'un camp et de satisfaction de l'autre. Les aperistes comptent apporter la riposte au Pds, à en croire notre correspondant permanent. Ainsi, marcheront-ils ces deux jours pour contrer la mobilisation des libéraux. Le jeudi, il diront leur satisfaction de la gestion de Macky Sall. Le samedi, ils se joindront aux femmes du parti qui occuperont la banlieue dakaroise. Les libéraux dont la dernière marche a été interdite, pour crainte de trouble à l'ordre public, ont laissé entendre que rien ne empêchera, cette fois, de marcher à Pikine.En tout cas, c'est Mamadou Mbodj, le préfet de Pikine qui a du pain sur la planche, partagé qu'il est entre autoriser les deux marches ou les interdire toutes. Car, faire un poids deux mesures serait un précédent dangereux.
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

PDS

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Gorgui

Les vraies raisons de son retour

Les vraies raisons de son retour

group promo consulting

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"

banlieue

Moussa Fall

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

satarbf

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

group promo consulting

Taux du chômage des jeunes en banlieue  L’inquiétude et les doléances vont crescendo

Taux du chômage des jeunes en banlieue L’inquiétude et les doléances vont crescendo