mis à jour le

Elections présidentielles de 2013 : A qui s’adressent nos candidats?

Cette question mérite une réponse valable de la part des candidats ou des présumés candidats qui se suivent dans les locaux des medias étrangers entre autres Radio France Internationale (RFI), TV5Monde, Africa 24, France 24 pour avoir une interview, un reportage sur eux, et même un petit micro trottoir, alors que depuis l'avortement des élections passées certains d'entre eux, ne se sont jamais adressés aux électeurs maliens.
Soumeila Cissé, Modibo Sidibé, Moussa Mara, Ibrahim Boubacar Keita, Tiéblé Dramé, Mountaga Tall, Soumeilou B Maiga, Dramane Dembélé, Ahmed Diane Semega la liste est longue , ont passés tour à tour sur les antennes des radios françaises ou sur les plateaux de TV5Monde et France 24 pour expliquer leurs programmes et s'exprimer sur la situation de notre pays.
Et le hic de cet exercice est qu'ils savent pertinemment que la langue qu'ils utilisent est méconnue de 70% de la population malienne. Font-ils exprès pour voiler les programmes qu'ils savent inadéquats pour le citoyen lambda ?
Pourquoi ne changent-ils pas leurs langages politiques ? Pourquoi ne pas venir  au contact du peuple pour s'enquérir de leurs préoccupations ? Ce sont entre autres questions auxquelles doivent répondre les conseillers de nos chers candidats au lieu de les prescrire un voyage improvisé sur la France simplement pour pouvoir être abordé par un journaliste de RFI ou de France 24 dans le seul but de donner une interview qui n'atteint même pas la cible.
Comme l'a si bien dit un confrère : «Il faut que tous les candidats cherchent des conseillers qui parlent beaucoup de langues locales, si le candidat lui-même n'est pas polyglotte, parce qu'aujourd'hui le malien veut comprendre avant d'agir...»
Pour revenir aux sorties médiatiques ratées de nos candidats, l'une à particulièrement attirée l'attention des maliens. C'est celle donnée par Modibo Sidibé, la semaine dernière sur les antennes de RFI.
Dans l'entretien, le fils du Wassoulou a tenté de justifier l'initiative riz, ses 20 ans dans les rouages de l'Etat malien, et surtout des démentis officiels sur des questions diffamatoires dont-il dit être victime.
C'est au peuple malien qu'il fallait dire tout ceci. Mais Modibo Sidibé a préféré le dire dans une langue que la majorité des maliens ne comprennent pas. Pire, depuis le début de la crise M. Sidibé ne s'était pas adressé au peuple malien, ni par le biais de la presse privée, ni par la presse publique qui était dans un passé récent  la vedette au Mali à l'approche des élections avortées.
Contrairement à Ahmed Diane Séméga qui a organisé dès son retour, il y'a une quinzaine de jours, une rencontre avec la presse. Chose que nous saluons avec beaucoup de respect. Il prouve qu'il a du respect pour les Maliens.
La majorité des candidats se sont adonnés à cet exercice sur les medias étrangers. Loin de nous l'idée de dire que les interventions sur les medias étrangers représentent un mal en soit, mais nous pensons que cela doit venir après s'être adressé au peuple malien directement et à travers une langue bien connue de tous, comme cela vous serez compris de tous. Ah ! Complexe, quand tu nous tiens !
Issa KABA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élections

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

AFP

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

présidentielles

AFP

Présidentielles en Zambie: l'opposition va contester les résultats

Présidentielles en Zambie: l'opposition va contester les résultats

AFP

Présidentielles en Tanzanie: derniers meetings des candidats

Présidentielles en Tanzanie: derniers meetings des candidats

AFP

Mauritanie: Lalla Mariem Mint Moulaye Idriss, seule femme candidate aux présidentielles

Mauritanie: Lalla Mariem Mint Moulaye Idriss, seule femme candidate aux présidentielles

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013