mis à jour le

Changement climatique : Une préoccupation pour l’agence de l’environnement et du développement durable

La salle de conférence de L'Agence de l'Environnement et du Développement Durable (AEDD), a servi de cadre le lundi 13 mai 2013, à la tenue de l'atelier de plaidoyer pour la prise en compte des changements climatiques dans les politiques et programmes du secteur du développement rural. La cérémonie d'ouverture était présidée par le Directeur général de l'agence, M. Mamadou Gakou, qui avait à ses cotés le coordinateur du projet M. Mohamed Soumaré.
Depuis quelques temps, le changement climatique qui s'annonce dans le monde, suscite une préoccupation majeure des décideurs de toutes les nations, notre pays le Mali ne fait pas l'exception.
À travers des conférences, des ateliers les échanges  sont faits pour une solution en vue d'une meilleure amélioration de la vie humaine. C'est dans cet élan que s'est organisé cet atelier.
A l'ouverture, le directeur de l'agence M. Mamadou Gakou dira que depuis la conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement (CNUED) tenue à RIO de Janeiro en Juin 1992, les questions de changements climatiques occupent une place importante dans la protection de l'environnement.
Les populations très démunies des pays en développement souffrent tout particulièrement des répercutions du dérèglement climatique, car leur survie dépend directement de l'espace naturel, de l'agriculture, des ressources en eau qui sont gravement perturbées par les changements climatiques continus. Selon lui,  c'est dans le cadre  des études sur les scénarios climatiques au Mali, qu' on s'attend à  une augmentation des températures et une baisse des précipitations plus accentuée, toute chose ayant un impact important sur les différents secteurs de développement socio-économiques de notre pays, notamment sur l'agriculture, l'énergie, les ressources en eau, la santé, les infrastructures.
Pour faire face à cette situation, notre pays a posé un certain nombre de jalons, parmi lesquels on peut citer : La signature du protocole de Kyoto, le 02 janvier 1999 et sa ratification le 11 février 2002 ; l'élaboration de deux communications nationales sur les changements climatiques ; la désignation d'un point focal des changements climatiques ; la mise en place d'une Autorité Nationale Désignée (AND) du Mécanisme pour un Développement Propre (MDP) en 2003 ; l'élaboration de son programme d'Action Nationale d'adaptation aux Changements Climatiques (PANA) ; l'élaboration d'une politique nationale sur les changements climatiques, assortie d'une stratégie et de plan d'actions ; la mise en ½uvre d'un certain nombre de projets sur les changements climatiques.
Compte tenu de la transversalité des changements climatiques et de l'ampleur de ces effets néfastes, la Direction Nationale de l'Agriculture et l'Agence de l'Environnement et du Développement Durable ont décidé de conjuguer leurs efforts, à travers un Protocole de Collaboration qui lie la FAO et l'AEDD, pour la mise en ½uvre du PROJET GCP/MLI/033/LDF « Intégration de la résilience climatique dans la production agricole pour la sécurité alimentaire au Mali.
Malheureusement, il ressort du constat que les réponses aux effets néfastes des changements climatiques sont peu prises en compte dans les Politiques et Programmes du Secteur du Développement Rural. Chose qui compromet à plus d'un titre l'atteinte des objectifs de ces documents cardinaux. » A-t-il déclaré.
Fousseyni SISSOKO

Changement

AFP

Les Libanais de Côte d'Ivoire votent avec l'espoir d'un changement pour leur pays

Les Libanais de Côte d'Ivoire votent avec l'espoir d'un changement pour leur pays

AFP

Le changement climatique, la goutte de trop pour les réserves d'eau

Le changement climatique, la goutte de trop pour les réserves d'eau

AFP

Afrique du Sud: l'industrie minière espère un changement politique rapide

Afrique du Sud: l'industrie minière espère un changement politique rapide

développement

AFP

Mayotte: le gouvernement s'apprête

Mayotte: le gouvernement s'apprête

AFP

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

AFP

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System