mis à jour le

EDM-SA, SOMAGEP : le ras-le-bol des abonnés

En cette période de forte canicule, s'il y a bien un problème qui préoccupe le Malien moyen, en plus d'avoir son pain quotidien, c'est bien le coût de ses factures. Et pourtant, pas besoin d'être un spécialiste pour savoir que les choses devraient être différentes. Quelques clients exacerbés par l'inadéquation entre la qualité du service et les montants de factures clament ici leur  ras-le-bol... 

 

Les clients de la société Energie du Mali (EDM-sa) et de la Société Malienne de Gestion d'Eau Potable (SOMAGEP) sont, de loin, les plus choyés des agents de la sous-région. La plupart d'entre-eux se croulent sous le poids de leurs factures d'eau et d'électricité. Sans s'inquiéter. Pourtant, les populations, soumises, à des délestages pour le moins abusifs, continuent à payer leurs factures d'eau et d'électricité pour un piètre service.

 

Makan Aliou Tounkara , ministre de l’Energie

A Sokorodji où les coupures sont aussi fréquentes que partout ailleurs à Bamako, Ousmane Fomba ne comprend pas, la hausse des factures sachant que l'électricité et l'eau ne sont pas disponibles. « Nous passons le plus clair de notre temps à ne pas travailler à cause des coupures. Cela est compréhensible vu la demande.  En revanche, ce qui l'est moins, c'est quand les factures sont plus élevées qu'auparavant », a-t-il dit.

 

Younouss Diarra, domicilié à Tiébani, est convaincu, qu'il y a de l'arnaque. Surtout avec les compteurs prépayés d'EDM-sa. « Avec mon ancien compteur, ma consommation d'électricité était en moyenne de 20 000 cfa par mois. Tandis qu'avec le prépayé, je mets 10 000 cfa de forfait en moyenne par semaine. Je l'ai signalé en vain. Quand j'ai voulu, changé de compteur, ils m'ont dit que la société ne délivre plus le modèle ancien de compteur. Allez savoir pourquoi ! Moi, je dis que ce n'est pas clair tout ça », a déclaré, M. Diarra.

 

Quant à M. Boubacar Kanté, il estime que le seul problème du secteur énergétique est le monopole donné à une seule entreprise : « Sans concurrence, le problème de l'eau et de l'électricité ne finira pas dans notre pays. Les gens n'ont pas le choix, l'entreprise le sait, alors il n'a pas besoin d'améliorer son image auprès des clients, puisqu'ils n'ont nulle part où trouver le même service », a-t-il dit.

Mamadou Togola  

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

abonnés

AFP

Mondial/Algérie: des Fennecs aux abonnés absents en attaque

Mondial/Algérie: des Fennecs aux abonnés absents en attaque

La rédaction

Nedjma séduit 434.000 nouveaux abonnés en 2013

Nedjma séduit 434.000 nouveaux abonnés en 2013

group promo consulting

Identification des abonnés du mobile : Le Restic veut une prolongation de la campagne

Identification des abonnés du mobile : Le Restic veut une prolongation de la campagne