mis à jour le

Litige autour de 110 hectares d’exploitation agricole à Baguineda-Camp : Les agents de l’ex ferme d’Etat se disent spoliés et interpellent le ministre de la Justice

Spoliés de leurs parcelles depuis 2009, des exploitants agricoles  de  Baguineda camp, constitués majoritairement de fonctionnaires à la retraite de l’ex ferme d’Etat (aujourd’hui OPIB) ont exigé la restitution de leurs terres. A cet effet, ils ont demandé le concours du ministre de la justice pour régler cette affaire qui dure depuis 3 ans. Telle est la teneur d’une conférence de presse organisée hier mardi à la Maison des jeunes de Bamako par le chef de village de Baguineda-camp qui était accompagné pour la circonstance de certains proches collaborateurs.

Le conseiller du chef de village de Baguinéda Camp, Sidi Mohamed Maïga

Faisant l’historique de ce litige foncier, le conseiller du chef de village de Baguineda Camp, Sidi Mohamed Maïga a rappelé que l’espace en question qui fait environ 110  hectares,  a été octroyé par les pouvoirs publics aux travailleurs de l’ancienne ferme d’Etat pour leur permettre de cultiver à leur propre compte afin de subvenir à leurs besoins familiaux. «  Nous  cultivons ces espaces depuis environ une quarantaine d’années pour nourrir nos  familles. Cependant à notre grande surprise en 2009, nous avons vu des géomètres, se disant aux ordres de la préfecture de Kati, procéder au morcellement sans que nous soyons informés de quoi que ce soit «  a regretté le conseiller du chef de village. Selon lui, les démanches entreprises par les exploitants et le Directeur de l'OPIB Seydou Bassié Touré pour mettre fin à cette situation ont été sans effet.

 

«  Nous sommes partis voir le préfet de Kati avant le coup d’Etat, il nous a affirmé que la vérité est de notre côté, pareil au service des domaines et du cadastre. Cependant malgré toutes ces reconnaissances nos terres sont toujours occupées et nous n’avons aucune portion   pour cultiver. Ils ont tout vendu. A la place de nos champs, on commence à voir des soubassements pour les maisons à usage d’habitation «  a ajouté Sidi Mohamed Maïga.

 

Quant au chef de village, de Baguinéda-Camp, Drissa Coulibaly, il  a surtout déploré le manque de soutien des responsables de la mairie de la commune. Il a par la même occasion affirmé leur détermination à poursuivre leur mobilisation jusqu’à ce qu’ils soient rétablis dans leurs droits.  Aboubacar Eros Sissoko, un habitant de Baguinéda a invité le   ministre de la justice à tirer au clair cette affaire.

 

 » Notre dernier espoir, c’est le ministre de la Justice, Malick Coulibaly. Nous l’invitons à nous rétablir dans nos droits. Entre temps, nous allons interpeller le président de la République par intérim, le Pr Dioncounda Traoré à travers une lettre ouverte  » a soutenu M. Sissoko.

 

Kassoum THERA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

agents

AFP

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

AFP

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

AFP

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

ferme

AFP

Sénégal: un imam condamné en appel

Sénégal: un imam condamné en appel

AFP

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

AFP

Mauritanie: de 3

Mauritanie: de 3

ministre

AFP

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

AFP

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

AFP

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre