SlateAfrique

mis à jour le

Afrique du Sud - Des vuvuzelas pour être fort en maths

Apprendre aux enfants à aimer les mathématiques en leur enseignant la musique, tel est le pari de l'équipe du Centre de recherche scientifique de l’université Unizulu en Afrique du Sud.

Contrairement à ce qu’il paraît, ce n’est pas si incongru, remarque le magazine sud-africain Independent Online. A condition que cela se fasse avant l'âge de 7 ans, c’est-à-dire au moment où stimuler la créativité est le plus efficace. Le site rappelle également à cet effet que les octaves ont été inventées par un illustre mathématicien de l’Antiquité, Pythagore.

C’est donc dans cette perspective que va être créé un nouveau Centre de développement scientifique pour la petite enfance, dans la province du Kwazulu-Natal (KZN), à l’est du pays. Car c'est dans cette région que les jeunes montreraient une aversion prononcée pour les mathématiques:

«Le succès économique des pays est directement relié au nombre de mathématiciens et de scientifiques qu’ils forment, pourtant la compétence des étudiants sud-africains dans ces domaines est en constant déclin», explique Derek Fish, le directeur du Centre de recherche scientifique.

Ainsi, l’Afrique du Sud est désormais derrière le Bostwana et le Ghana en matière de qualité de l’enseignement des mathématiques. Pour Derek Fish, il s’agit de mettre le talent des petits Sud-Africains en matière de musique au service du développement économique. «Peut-être qu’un jour l’Afrique du Sud sera à la pointe de l’innovation […]», espère-t-il. Cela permettrait au pays d’avoir lui aussi ses «cerveaux», d’être lui aussi producteur de savoirs scientifiques.

Pour ce faire, le Centre soutient la chorale de l’université Unizulu dans son projet de création de choeurs dans les villages ruraux. Par ailleurs, Derek Fish a mis au point un programme musical. Il est fondé sur les «bonnes vibrations». Et L’universitaire entend par là des sons aussi inattendus que celui des vuvuzelas ou celui des flûtes à nez.

Le Centre scientifique pour la petite enfance espère faire grandir la bosse des maths sur plus de 30.000 enfants par an. Il ouvrira en septembre 2011 dans la ville de Richard Bay et accueillera les enfants à partir de 3 ans.

Lu sur Independent Online