mis à jour le

André Ayew se moque du sacre du PSG : «Ce n'est que leur 3e titre…»

Double buteur décisif, samedi dernier, face à Toulouse, le Ghanéen a tiré, ce mardi, un premier bilan de la saison 2012-13. Si l'OM est le dauphin du PSG, c'est, pour l'aîné des Ayew, tout sauf une surprise.


Le bilan de la saison

Une saison avec des hauts et des bas. Mais, l'essentiel a été fait : dépasser le nombre de buts de l'année dernière, et aider l'équipe à terminer le plus haut possible. Je pense que cette année, il y a eu des périodes : certaines où Valbuena a tenu l'équipe, d'autres où c'était Gignac, Jordan (Ayew), moi, une où c'était Mandanda... Ce n'était pas une personne qui a tenu l'équipe toute l'année, comme Paris a pu le faire avec Zlatan (Ibrahimovic).
Une 2e place inattendue
En début de saison, personne n'a cru en nous. Que ce soit la presse ou tous les gens autour. On s'est fait petits. Il avait un gros problème financier. Il fallait alléger la masse salariale, il fallait faire partir des joueurs comme M'bia, Azpi... On a su se battre. On a pu faire confiance au coach, aux dirigeants, aux joueurs et à notre unité pour pouvoir réussir. Depuis la première journée, on est sur le podium. Si on est là, ce n'est pas par hasard, c'est qu'on le mérite. Je pense qu'on le doit vraiment à nous-mêmes, parce qu'on n'a pas toujours eu le soutien qu'il fallait.
La Ligue des champions
La Ligue des champions, ça m'a vraiment manqué, cette saison. J'avais pris habitude de jouer cette compétition magnifique... Dortmund, c'est une jeune équipe, on a joué, plus ou moins, contre la même. On les a battus 2 fois, aller et retour, ça montre qu'on est une grande équipe. On est arrivés en quarts de finale, l'année dernière, on a gagné une Coupe de la Ligue. C'est qu'il y a de la qualité dans cette équipe. Je pense que si on n'était pas tombé sur Paris, à Paris, deux fois... Ça me reste un peu en travers de la gorge, on aurait pu faire quelque chose pour une de ces deux coupes.
La comparaison avec le PSG
Paris, c'est Paris. Nous, c'est nous. Aujourd'hui, le club de Paris est différent. Ils ont 3 joueurs pour un poste, ils ont des moyens au-dessus de la moyenne. Je pense qu'on ne peut pas comparer les deux clubs aujourd'hui. Mais à Marseille, on a le c½ur, on a les supporters, cette unité, cette rage de vaincre. On n'est pas plus une équipe que Paris mais, les résultats montrent qu'on a été vraiment unis. On était vraiment soudés. Tout le monde a joué pour tout le monde, il n'y a pas quelqu'un qui a joué que pour lui. Je ne vais pas regarder Paris soulever le trophée non plus, non ? (rires) Mais, ils entrent dans la cour des grands. C'est vrai que ce n'est que leur troisième titre... C'est la vérité ! Marseille, on en a combien ? Neuf ?
Un futur olympien
Cette année, il n'y a pas eu de Ligue des Champions, je suis resté. Moi, j'ai grandi ici, je suis formé ici, j'ai tout vécu ici. Je suis bien à Marseille. Je me sens à l'aise, mon rêve était de jouer au Vélodrome. Aujourd'hui, c'est le cas. J'ai un contrat jusqu'en 2015. Je n'ai que 23 ans, je ne suis pas pressé. Si je dois partir et que c'est mieux pour tout le monde, je partirai. Si on veut que je reste... Pas de soucis.
BFMTV.com

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

sacré

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

AFP

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

AFP

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco

PSG

Roger ADZAFO

Le PSG plus fort ?  Matuidi évite les comparaisons -vidéo-

Le PSG plus fort ? Matuidi évite les comparaisons -vidéo-

Steven LAVON

France: Ibrahimovic encore buteur, le PSG coule Reims 3-0 ! Vidéo

France: Ibrahimovic encore buteur, le PSG coule Reims 3-0 ! Vidéo

Nicolas

PSG : retour gagnant de Jérémy Ménez !

PSG : retour gagnant de Jérémy Ménez !