mis à jour le

On vous le dit

-Les carnets de doléances ont disparu Il va sans dire que dans certaines institutions étatiques,  notamment la banque, la CNEP, la CNAS, Algérie Télécom, Algérie- Poste..., des registres ont été déposés pour permettre aux usagers de consigner leurs doléances et autres observations, et aux responsables de solutionner les problèmes et également d'apporter les correctifs quant à l'amélioration des prestations. Malheureusement, il a été constaté que ces registres ne sont plus exposés à l'attention des usagers, pour ne pas dire qu'ils sont «cachés» ou même «retirés» de la circulation, dans les institutions sus-citées. La question posée : que sont devenus ces registres de doléances qui permettaient aux citoyens de porter leurs observations à l'attention des responsables et signaler également les anomalies au niveau d'une agence, et ce, pour afin que des dispositions soient prises pour  un meilleur  accueil des clients ? -Les dates d'examens ne sont pas respectées En cette deuxième quinzaine du mois de mai débuteront les examens du troisième trimestre dans le cycle moyen. Une circulaire ministérielle a fixé la date du 19 mai pour le début des compositions dans les établissements scolaires du pays. Or, il se trouve que certains chefs d'établissement passent outre cette circulaire, pour fixer des dates postérieures au 19 mai, ce qui est à la limite acceptable, d'autres ont carrément avancé les dates de la tenue des examens. Dans certains établissements, les examens ont carrément débuté depuis deux jours. Une aberration de plus dans un système de scolarité qui fait gravement parler de lui. -30 DA le sachet de lait à Oran Malgré le soutien de l'Etat des prix de certains produits de large consommation, comme le lait par exemple, certains commerçants n'hésitent pas à arrondir la somme à la vente. Ainsi, il est signalé qu'à Oran, plusieurs épiceries ont augmenté le prix du sachet de lait qu'ils vendent à 30 DA. Et lorsqu'il y protestation des clients, les commerçants véreux ne trouvent pas mieux que de les renvoyer vers «El houkouma» pour se plaindre. Dans la foulée, la baguette de pain vendue à 10 DA, prix déjà anormal, a augmenté pour être écoulée à 12 DA. -Hommage à Abou Bakr Belkaïd à Tlemcen Le bureau de l'Organisation nationale des étudiants algériens (ONEA) de Tlemcen a rendu, lundi, un vibrant hommage au défunt, Abou Bakr Belkaïd, dont l'université de la ville porte le nom, en présence de nombreux étudiants et invités dont des membres de la famille du disparu. Cet hommage est placé sous le titre de «Abou Bakr Belkaïd, le modèle du militant engagé». Ses initiateurs ont indiqué que cette manifestation se veut l'évocation d'une personnalité nationale, dont le nom est étroitement lié au militantisme pour le recouvrement de la souveraineté nationale et l'édification de l'Etat algérien libre et indépendant. Ils ont également souligné que cet hommage est une opportunité pour faire découvrir, à la nouvelle génération estudiantine notamment, cette personnalité, véritable modèle à suivre. -Treize «agresseurs» écroués à Ténès Selon un communiqué de la sûreté de wilaya , treize personnes, âgées de 25 à 45 ans,viennent d'être placées sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur près le tribunal de Ténès, pour association de malfaiteurs, destruction de biens d'autrui et coups et blessures volontaires à l'arme blanche. Elles ont été arrêtées par les éléments de la sûreté de daïra de Ténès, juste après le saccage d'un restaurant à Ténès, suite à une altercation avec le propriétaire. Après quoi,les mis en cause, armés de sabres, de gourdins et de couteaux , ont fait une descente punitive au restaurant, dont le gérant  était heureusement absent. Ne l'ayant pas trouvé, ils se sont acharnés sur son commerce, causant ainsi d'importants dégâts matériels. L'intervention rapide de la police a permis, dit-on, d'éviter un drame et d'appréhender rapidement les auteurs.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien