mis à jour le

Colère des gardes communaux

Le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, a provoqué la colère des gardes communaux. Ses déclarations concernant les meneurs du mouvement de protestation conduit par les éléments de ce corps paramilitaire, depuis plus de deux ans, sont jugées de «provocatrices». Et la riposte intervient prestement. Réuni hier en session extraordinaire, le bureau national des gardes communaux décide d'investir, à nouveau, la rue. «La meilleure réponse à ces propos est la mobilisation. Nous avons décidé d'organiser une manifestation de rue à partir de la semaine prochaine pour prouver au ministre de l'Intérieur que nous ne sommes pas satisfaits et qu'il n'y a pas seulement quelques éléments qui s'agitent», a affirmé Lahlou Aliouet, membre du bureau national des gardes communaux et coordinateur de ce corps au niveau de la wilaya de Bouira. Le mouvement des gardes communaux, explique-t-il, s'est inscrit dans une démarche revendicative pacifique. «Nous ne revendiquons que nos droits. Nous nous sommes sacrifiés pour la République et nous sommes toujours des nationalistes. Nous ne faisons pas de l'agitation politique», rétorque notre interlocuteur. Pour lui, Daho Ould Kablia fait fausse route en évoquant des tentatives de politisation du problème des gardes communaux. «Pour lui (le ministre ndlr), le fait que notre cause soit défendue par des avocats défenseurs des droits de l'homme est synonyme d'une politisation de l'affaire. C'est faux», lance-t-il. Concernant le refus d'intégrer les gardes communaux dans le corps de la police, Lahlou Aliouet ajoute : «Le ministre de l'Intérieur ne veut pas faire confiance à des éléments qui ont prouvé leur loyauté à la République en la défendant durant les années difficiles.» Outre la manifestation de la semaine prochaine, Lahlou Aliouet affirme que les gardes communaux ont tenu, avant-hier, un conclave national à Alger et décidé de mettre en place des ateliers chargés d'examiner les voies et moyens pour prendre en charge les gardes communaux abandonnés par les autorités.       

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

colère

AFP

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

AFP

Au Liberia, le géant américain Firestone éveille colère et rancoeur

Au Liberia, le géant américain Firestone éveille colère et rancoeur

AFP

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain