mis à jour le

L’affaire des maires de Kalaban-coro : Issa Bocar Ballo déféré à la prison centrale

Depuis quelques semaines déjà votre hebdomadaire préféré, L'Express de Bamako, écrivait sur les nombreuses malversations, spéculations foncières et autres escroqueries du Maire de la Commune Rurale de Kalaban-Coro et de son 1er Adjoint, Gouagnè Coulibaly. Aujourd'hui, cette rocambolesque affaire semble atteindre un point de non retour.

Issa Ballo, le maire de Kalabancoro, M Ballo

En effet, depuis plusieurs mois, de nombreuses plaintes étaient introduites auprès des autorités judiciaires du cercle de Kati contre le Maire de Kalaban Coro, Issa Bocar Ballo et son 1er qdjoint, Gouagnè Coulibaly, chargé des affaires foncières de la mairie pour spéculations foncières, escroquerie, abus de confiance etc.
Parmi les nombreuses plaintes, beaucoup étaient sur l'affaire du morcellement des titres fonciers des gens dans la zone de Yirimadio. Comme nous avions écris dans le temps, le Maire Issa Bocar Ballo et son 1er adjoint, Gouagnè Coulibaly ont simplement morcelé et vendu les titres fonciers des gens malgré les nombreuses mises en gardes des autorités administratives de la région de Koulikoro.
Pensant être protégés par l'immunité en tant qu'élus, le Procureur général de la République, Daniel A. Tessougué, a profité d'une tribune pour dire haut et fort que les Maires ne bénéficient d'aucune immunité. C'est dans ce cadre de désespoir total que la procédure judiciaire a continué son cours normalement sans aucune entrave et la suite est connue : la prison pour les «Maires truands».
Selon nos informations, au début de la procédure, beaucoup d'officiers de l'armée et aussi certains magistrats véreux qui ont bénéficié des largesses des maires inculpés, ont voulu pesé de leurs poids pour que la procédure soit bâclée et classée sans suite comme nous avons l'habitude de voir dans notre pays, mais les nouvelles autorités judiciaires ont dit NON !
Et pire, nous avons assisté à l'envoi du Maire de District de Bamako, Adama Sangaré aussi en prison pour les mêmes motifs «spéculations foncières». Les officiers et autres magistrats véreux qui ont mangé dans la même assiette que ces maires brigands vont-ils échapper à leur tour à la justice ? En tout cas, nous saluons déjà cette action audacieuse de la justice malienne comme pour nous dire que plus rien ne sera comme avant.
Aussi avons-nous appris que d'autres sont introduites au niveau de tribunal de la Commune VI du District de Bamako contre le même Maire Issa Bocar Ballo. Dire qu'avec toutes ces preuves, le président du parti CNID, Me Tall, le même parti que Ballo, avait envoyé des avocats pour tirer son «Maire» d'affaires...
A suivre
M. KONDO

prison

AFP

Afrique du Sud: Pistorius légèrement blessé dans une bagarre en prison

Afrique du Sud: Pistorius légèrement blessé dans une bagarre en prison

AFP

Tanzanie: 25 ans de prison pour trafic d'

Tanzanie: 25 ans de prison pour trafic d'

AFP

Cameroun: 25 ans de prison

Cameroun: 25 ans de prison