mis à jour le

Nouveau conflit foncier à Yenne : L’imam Kane de Sacré Cœur traîne Gorgui Ciss en justice

C'est un imam Kane complètement dépité qui a finalement opté pour la justice. Propriétaire de près de deux hectares qu'il a commencé à exploiter, depuis des années, au Conseil rural de Yenne, il s'est vu un beau jour dépossédé de sa parcelle, pour d'obscurs motifs qui entreraient en ligne droite dans le bradage du patrimoine foncier de la localité, dont la presse se fait écho, ces derniers temps, et qui continue de défrayer la chronique.


Avant-hier, dans une plainte adressée au délégué du Procureur de la République, il est revenu s'expliquer sur cette affaire qui l'oppose à Gorgui Ciss, le Président du Conseil rural de Yenne, et qui ne constitue qu'un élément d'une longue liste.
C'est depuis 1994 que l'imam avait acheté un champ à Yenne, plus précisément, à Ndoukhoura Ouolof, et un an plus tard, un autre, annexe, toujours dans la localité. L'ensemble faisait une aire d'un hectare et demi, au moins. Et dès l'achat, il se lança dans une opération de culture maraichère qui requérait le forage d'un puits et l'installation de bassins. Il fit toutes ces dépenses.
En 2010, cependant, un jour où son épouse qui devait se rendre à Toubab Dialaw, passait par le coin, elle vit que tout ce qui avait été réalisé avait été enlevé, jusqu'à la clôture, pour ne laisser place qu'à un terrain vague, anonyme. Renseignement pris par l'imam ? Ce serait Gorgui Ciss, le président du Conseil rural du coin, qui aurait intimé l'ordre à Mamadou Dieng, le président de la commission domaniale, de procéder à des morcellements de tous les champs appartenant à des personnes privées. L'imam n'en crut pas ses yeux. Mais, pour s'en assurer, il se hâta d'entrer en contact avec Daouda Ndoye, le chef du village. Ce dernier lui assura que sa parcelle n'était pas concernée par l'opération. Mais, pour sécuriser, le religieux crut bon, alors, de prendre contact avec Vieux Cissé, le maire de Sébikotane, pour bénéficier de conseil et d'assistance, en vue d'obtenir un acte de délibération. Ce dernier, à son tour, l'accompagna chez Mamadou Dieng qui réclama immédiatement et obtint la somme de 30.000 frs, pour les frais.
Ce fut pratiquement, la dernière fois que l'imam Kane le vit de ses propres yeux ! Non seulement, il ne respecta aucun rendez-vous mais, en plus, s'était inscrit aux abonnés absents, quand on essayait de lui parler au téléphone. Mais, à force de persévérance, il fut finalement joint. Et, sans doute, pour ne pas envenimer les choses, il tint une réunion du conseil, en présence du plaignant. Prenant la parole, Daouda Ndoye, le chef de village, se fit clair, dès le début : «vous m'avez demandé la liste des propriétaires de champs, avec qui j'ai pris contact, et qui sont d'accord sur le lotissement de leurs terrains. C'est ce que j'ai fait. Mais, sur cette liste, vous n'avez jamais vu le nom de Cheikh Ahmet Tidiane Kane, parce qu'il n'a jamais rien signé. Vous savez parfaitement que son champ ne faisait pas partie du plan mais, vous êtes passé outre. Voilà pourquoi il est venu réclamer son bien».
C'était très clair et sans doute suffisant pour la journée. Car, aussitôt après cette déclaration, les rangs se dispersèrent et la séance fut levée, avec la promesse d'un autre rendez-vous que Gorgui Ciss, lui-même, devait honorer de sa présence. Il ne se montrera pas. Après avoir assez attendu, et pas dupe du tout sur la suite des événements, l'imam décida de s'adresser à Dame Justice. La plainte est en cours. Elle a été déposée depuis le 10 mai dernier mais, elle ne ferait, cependant, que précéder d'autres, puisqu'il est question de saisine de la justice par une vieille plainte collective émanant de personnalités comme le Ministre d'Etat Alassane Dialy Ndiaye, Ahmet Diagne Seck, le premier vice-président du conseil rural, et Saliou Ndione, le chef de village de Niangal.

Cheikh Ba

REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

conflit

AFP

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

AFP

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

AFP

Libye: 279.000 enfants privés d'école

Libye: 279.000 enfants privés d'école

foncier

braderie

Acheter un terrain au Kenya, un jeu d'enfant

Acheter un terrain au Kenya, un jeu d'enfant

Moussa Keita

Front de terre- Litige foncier concernant le frère de la Premiere Dame, Ibou Faye- Le Jaraaf Djibril Mbengue Ndoye et Ndèye Penda Dieng arrêtés, le Jaraaf Mamadou Seck recherché

Front de terre- Litige foncier concernant le frère de la Premiere Dame, Ibou Faye- Le Jaraaf Djibril Mbengue Ndoye et Ndèye Penda Dieng arrêtés, le Jaraaf Mamadou Seck recherché

group promo consulting

Derniere Minute- Litige foncier à Pout : Le Tribunal a tranché en faveur de Dangoté

Derniere Minute- Litige foncier à Pout : Le Tribunal a tranché en faveur de Dangoté

sacré

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

AFP

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

AFP

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco