mis à jour le

Polémique sur la réforme du mode de scrutin aux locales : Ousseynou Faye du M2R, auteur de la proposition, sonne la riposte

Suite à la sortie médiatique de quelques acteurs politiques ramant à contre-courant de la majorité des sénégalais, par rapport à la proposition qu'il avait faite pour l'élection des maires et des Présidents de Conseils, au suffrage universel direct, et qui a fait l'objet d'une proposition de loi portée par trois députés de la mouvance présidentielle, Cheikh Tidiane Ndiaye du Rsd/Tds, Aïssata Bambado Sall du Ps et Cheikh Tidiane Diouf de Rewmi, le coordonnateur du M2R, Ousseynou Faye, compte recadrer le débat.

«Mon idée est de combattre une injustice et de faire avancer la démocratie.
L'élection des maires et des Présidents de communauté rurale au suffrage universel direct sera une révolution et une avancée démocratique de haute portée politique pour notre pays. Aujourd'hui, le processus vers la concrétisation de cette proposition historique semble irréversible», a soutenu Ousseynou Faye, dans une déclaration. Pour le coordonnateur du M2R, cette initiative a acquis l'adhésion de la majorité des sénégalais. «N'en déplaise aux oiseaux de mauvais augure et autres nains politiques qui veulent la saper. A travers des micros-trottoirs et des sondages de différents médias de la place (radios et télévisions), les sénégalais l'ont avalisée», souligrea M. Faye, selon qui, une tournée nationale et internationale serait même envisagée pour expliquer davantage vulgariser l'intérêt d'une telle initiative. «Avec le vote de cette proposition de loi, le suffrage des sénégalais ne sera plus dévoyé et les chantages des braconniers politiques ne seront plus que de mauvais souvenirs», précisera-t-il. A l'en croire, les députés de la majorité comme de l'opposition ont, aujourd'hui, l'opportunité, d'écrire une nouvelle page glorieuse de l'histoire politique, déjà très riche de notre pays, une vitrine de la démocratie. «Ils doivent, au nom du peuple sénégalais qu'ils représentent à l'hémicycle, démontrer leur patriotisme, en transcendant les clivages politiques», appellera Ousseynou Faye, selon qui, le Sénégal étant à la croisée des chemins, on n'arrête pas le progrès. Aux pourfendeurs de la proposition, il les renvoie à la fameuse maxime de Cyrano De Bergerac : «il y a des gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire».
Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

polémique

AFP

Cameroun: en pleine polémique sur la CAN-2019, la Fifa dissout l'exécutif de la Fédération

Cameroun: en pleine polémique sur la CAN-2019, la Fifa dissout l'exécutif de la Fédération

AFP

Accident Camrail au Cameroun: polémique autour des indemnisations

Accident Camrail au Cameroun: polémique autour des indemnisations

AFP

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

réforme

AFP

Togo: début d'examen de la réforme constitutionnelle

Togo: début d'examen de la réforme constitutionnelle

AFP

Togo: début d'examen de la réforme constitutionnelle

Togo: début d'examen de la réforme constitutionnelle

AFP

Togo: l'examen de la réforme s'accélère pour "force majeure"

Togo: l'examen de la réforme s'accélère pour "force majeure"

mode

AFP

Congo Fashion Week: au royaume de la Sape, la mode fait avec les moyens du bord

Congo Fashion Week: au royaume de la Sape, la mode fait avec les moyens du bord

AFP

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

AFP

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper