mis à jour le

En 2011, Mohammed Bouazizi s'était immolé par le feu, à Sidi Bouzid / REUTERS
En 2011, Mohammed Bouazizi s'était immolé par le feu, à Sidi Bouzid / REUTERS

La série noire des immolations se poursuit en Tunisie

Deux jeunes se sont immolés par le feu dans le nord-ouest du pays.

L’on croyait avoir connu une accalmie. Mais, comme l’indique le site d’information Tunisie Numérique, «la série noire des suicides se poursuit dans la Tunisie post-révolutionnaire». Le site illustre son propos par l’immolation par le feu de de deux jeunes Tunisiens, le 14 mai, à Nefza, une localité située près de Béja, dans le nord-ouest de la Tunisie.La scène s'est passée devant un poste de police.

Selon Tunisie Numérique, les raisons de cet acte sont encore inconnues. Même si les autorités de la région ont décidé d’ouvrir une enquête.

Lu sur Tunisie Numérique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Immolations

group promo consulting

Wareef du 08 avril "Recrudescence des immolations au Sénégal"

Wareef du 08 avril "Recrudescence des immolations au Sénégal"

justice

Algérie: La prison pour les non-jeûneurs

Algérie: La prison pour les non-jeûneurs

Tunisie

AFP

La Tunisie rend hommage

La Tunisie rend hommage

AFP

La Tunisie rend hommage

La Tunisie rend hommage

AFP

Mondial-2018: la Tunisie veut montrer son "vrai visage"

Mondial-2018: la Tunisie veut montrer son "vrai visage"

suicide

AFP

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

AFP

Nigeria: huit morts dans une attaque suicide contre une mosquée

Nigeria: huit morts dans une attaque suicide contre une mosquée

AFP

Six morts dans un attentat suicide contre le QG de la force du G5 Sahel

Six morts dans un attentat suicide contre le QG de la force du G5 Sahel