mis à jour le

Leïla Toubel écrit « Celui qui n’a pas compris peut traduire sur google. »

L’artiste dramaturge tunisienne , Leïla Toubel , écrit sur son profil Facebook le très beau texte suivant .A lire et traduire pour ceux qui ne comprennent pas .


Je n’ai pas quitté mon pays quand j’ai eu deux fois le prix d’interprétation féminine au festival international du théâtre expérimental du Caire et que les portes de la célébrité m’étaient ouvertes… je n’ai pas quitté mon pays pour vivre à Tokyo après un stage de formation d’acteurs que j’avais dirigé, je n’ai pas quitté mon pays pour aller vivre en Belgique, en France, en Jordanie ou je ne sais plus ou pour être riche et célèbre… Pourtant il m’est arrivé d’avoir faim dans mon pays… alors maintenant… ceux qui ne viennent de nulle part… disent que je prépare ma valise pour partir et que tout ce que je dis, tout ce que j’écris ne sont que des mots… et moi je leur dis: qui vivra verra… ici c’est chez moi… je suis née dans ce pays, dans ce pays j’ai grandi, aimé, pleuré, fais du théâtre, souffert… ici y a les miens et quoi que je dise ils ne savent pas à quel point je les aime… ici y a le parfum du sang et du jasmin… ici y a les vagues qui se souviennent de mes cris… ici y a mon corps qui ne sait pas exister ailleurs… ici je continuerai à vous emmerder et à me battre pour que mon pays soit Libre et Heureux… et quand je mourrai … c’est ici, dans ma terre que je serai enterrée… Celui qui n’a pas compris peut traduire sur google.

Source