mis à jour le

Maghreb : ces mères célibataires qui vendent leurs enfants

Un couple espagnol, domicilié à Malaga a été condamné le 10 mai 2013, par la Cour  Pénal de Ceuta pour avoir essayé d'acheter deux enfants marocains en août et septembre 2011. Ceuta, ville autonome d'Espagne, située à la pointe nord du Maroc a été le lieu choisi par le couple pour essayer d'adopter de manière illégale deux enfants marocains. 

Selon leur avocat, le couple désirait un enfant depuis longtemps. Antonio G.F. avait décidé d'adopter un enfant en dehors du cadre légal. Ayant travaillé au Maroc, il était entré en contact en août 2011, avec une première femme. Alors enceinte, celle-ci avait accepté de lui vendre son enfant à la naissance pour 1000¤. Antonio G.F. avait prévu de s'inscrire sur les registres officiels comme père biologique, mais le projet ne s'est pas déroulé comme prévu.

En septembre 2011, Antonio G.F. s'était ensuite adressé à une autre mère célibataire Mounia H. Pour 3000¤, le couple devait acquérir l'enfant. Peu de temps avant la transaction, Mounia H. s'est rendue à la police. Antonio G.F. a été condamné à 18 mois de prison et 6 ans d'interdiction de l'exercice de l'autorité parentale. Vanessa E.M., son épouse, a écopé de 6 mois de prison et d'une amende de 3240¤. La jeune maman Mounia H. qui a dénoncé les faits, a été condamnée à 3¤ d'amende par jour pendant un mois et demi. Les tentatives d'adoptions illégales sont fréquentes entre le Maghreb et l'Europe de l'Ouest. L'affaire jugée à Ceuta le 10 mai n'est pas un cas isolé. Des trafics de plus grande ampleur ont été dénoncés.

En février 2013, à Alger aussi, un procès impliquant 13 personnes pour trafic d'enfants entre l'Algérie et la France devait se tenir. Ce réseau proposait à des couples français d'acheter des bébés algériens abandonnés par leurs mères. Le procès a finalement été reporté en l'absence de cinq des accusés. Ces trafiquants à l'origine de "l'enlèvement et le détournement" d'un nombre "indéterminé" d'enfants, restent ainsi en attente de jugement.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Maghreb

Vacances

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

AFP

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

AFP

Martin Schulz prône une Libye "stabilisée" dans l'intérêt du Maghreb et de l'Europe

Martin Schulz prône une Libye "stabilisée" dans l'intérêt du Maghreb et de l'Europe

mères

AFP

Nigeria: les mères des lycéennes de Chibok pleurent toujours

Nigeria: les mères des lycéennes de Chibok pleurent toujours

AFP

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

AFP

Seules et sans défense, le calvaire des mères adolescentes en Sierra Leone

Seules et sans défense, le calvaire des mères adolescentes en Sierra Leone

célibataires

Abdou Semmar

Logements AADL : des appartements F4 pour les familles et des F3 pour les célibataires

Logements AADL : des appartements F4 pour les familles et des F3 pour les célibataires

Amina Boumazza

Qui veut épouser 5 millions d’Algériennes célibataires en Algérie ?

Qui veut épouser 5 millions d’Algériennes célibataires en Algérie ?

La rédaction

Les femmes célibataires ont-elles le droit

Les femmes célibataires ont-elles le droit