mis à jour le

Centrafrique : début de l'opération de cantonnement des rebelles du Séléka

BANGUI (AFP) - (AFP)

Le cantonnement des rebelles centrafricains du Séléka, qui ont renversé le président François Bozizé le 24 mars, a débuté en début de semaine, a-t-on appris de source militaire.

Près de 200 combattants du Séléka ont "été présentés lundi en fin d'après-midi (...) au président de la Michel Djotodia", avant de quitter Bangui pour la base de Bria (centre-est), lieu de leur cantonnement, a indiqué cette source au sein du haut-commandement militaire.

"Il s'agit du début des opérations de cantonnement des éléments du Séléka, qui vont se poursuivre progressivement dans les sites identifiés", a-t-elle précisé.

Ces opérations avaient été promises par le président Djotodia et le Premier ministre Nicolas Tiangaye pour contribuer à la sécurisation de Bangui et des provinces, théâtre de nombreux pillages par les anciens rebelles.

Vendredi, l'organisation Human Rights Watch (HRW) avait accusé le Séléka d'avoir commis de "graves violations des droits humains", appelant l'ex-rébellion à mettre fin "immédiatement à ses exactions atroces".

Selon HRW, "les rebelles se sont livrés (à leur entrée dans la capitale) à une frénésie" de pillages, assassinats, viols et règlements de comptes avec des membres des Forces armées centrafricaines (FACA).

Début avril, le Premier ministre Tiangaye avait reconnu qu'il était difficile de "discipliner les rebelles du jour au lendemain" car cela concernait "des milliers de personnes", mais a assuré que leur casernement était en cours et que la situation sécuritaire s'améliorait à Bangui.

Mais la semaine dernière, des heurts ont encore eu lieu entre civils et éléments du Séléka, faisant trois morts dans la capitale.

Les autorités ont demandé aux forces françaises à Bangui d'appuyer la force multinationale d'Afrique centrale (Fomac) pour sécuriser la capitale.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Centrafrique

AFP

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

AFP

Au Congo, premier rapatriement volontaire de réfugiés vers la Centrafrique

Au Congo, premier rapatriement volontaire de réfugiés vers la Centrafrique

AFP

Après avoir fui la guerre, des Sud Soudanais perdus en Centrafrique ​

Après avoir fui la guerre, des Sud Soudanais perdus en Centrafrique ​

rebelles

AFP

RDC: 5 civils tués

RDC: 5 civils tués

AFP

RDC : appui des Casques bleus dans l'offensive contre des rebelles ougandais

RDC : appui des Casques bleus dans l'offensive contre des rebelles ougandais

AFP

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye

Séléka

République centrafricaine

Plongée dans les rues de Bambari, symbole du chaos centrafricain

Plongée dans les rues de Bambari, symbole du chaos centrafricain

AFP

Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka

Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka

Blood diamonds

Derrière les violences en Centrafrique se cachent les diamants de sang

Derrière les violences en Centrafrique se cachent les diamants de sang