mis à jour le

Présidentielle 2013 – Les cartes NINA seront disponibles avant le 20 Mai – 2000 équipes s’occuperont de leurs distributions avant le 20 juin

''Élection présidentielle, où en est-on ?''. Tel était le thème de l'émission « question d'actualités » sur l'Ortm, le dimanche 12 mai 2013. L'émission était présentée par Niaza Coulibaly de l'Ortm. Il recevait sur le plateau, le directeur de l'Aménagement du territoire, Bassidi Coulibaly, du chef de bureau fichier électoral et documentation de la délégation générale aux élections (DGE), le Colonel N'Tjo Bengaly, du 2èmerapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Moussa Kodjo et l'expert des questions électorales, Abdramane Niang. Au cours de cette émission, les invités ont tous jugé nécessaire d'aller aux élections en juillet prochain.

 

L'un des points essentiels de la feuille de route de la transition est la tenue des élections libres transparentes et crédibles en juillet 2013. Mais nombreux sont les maliens qui restent sceptiques pour cette date. Pour rassurer les électeurs, l'Ortm ouvre le débat. Raison pour laquelle, le thème de l'émission question d'actualités du week-end dernier était intitulé : ''Élection présidentielle, où en est-on ?''. En réponse à cette question, le directeur de l'Aménagement du territoire, Bassidi Coulibaly a fait savoir que le département est prêt pour la tenue des élections d'ici le 31 juillet prochain car les préparatifs avaient déjà commencé depuis longtemps. « A part Tombouctou, Gao et Kidal, le matériel électoral est sur place dans les autres régions. Sous peu le  matériel  des trois régions du nord sera acheminé. L'élément important pour les élections est la disponibilité des Numéros d'Identifications Nationales. Et plus de 13 600 000 maliens disposent d'un Numéro d'Identifications Nationales (NINA) qui sera produit sur une carte et servira de base le jour du scrutin. Il n'y'a pas de doute, les déplacés, réfugiés et toutes les régions du Mali y compris Kidal vont pouvoir voter d'ici le 31 juillet prochain », a-t-il rassuré. Avant d'ajouter que les cartes NINA seront disponibles d'ici le 20 Mai et 2000 équipes s'occuperont de la distribution d'ici 20 juin. Le représentant du ministère de l'Administration territoriale a fait savoir que l'accès au bureau de vote est conditionné à la détention de la carte NINA. « Les candidats peuvent battre campagne dans les camps de réfugiés si les pays d'accueils l'acceptent. Il est possible de faire des campagnes électorales dans l'état d'urgence, mais cela doit juste rester dans l'esprit de la loi » a-t-il déclaré. Sur le plan financier et sécuritaire, Bassidi Coulibaly lève tout équivoque, en affirmant que le budget de 43 milliard de FCFA est déjà disponible sans compter le soutient des partenaires du Mali comme l'Union Européenne, le Pnud etc. A l'en croire 125 000 personnes seront formées pour la gestion des élections. « Les ressources sont disponibles pour la tenue des élections. L'administration est déjà sur place à Gao et à Tombouctou et nous avons bon espoir que l'administration sera à Kidal dans les jours à venir. Un dispositif de sécurité sera mis en ½uvre sur l'ensemble du territoire pour la bonne tenue des élections », a souligné le directeur de l'Aménagement du territoire, Bassidi Coulibaly. Avant d'inviter les électeurs à aller retirer leur carte NINA sur leurs lieux d'enrôlement. Le chef de bureau fichier électoral et documentation de la délégation générale aux élections (DGE), Colonel N'Tjo Bengaly abonde dans le même sens en disant que la préparation des élections est en cours pour preuve le recrutement et la formation du personnel vont bon train. Selon Moussa Kodjo de la CENI, il y'a des difficultés qu'il va falloir dépasser tels que la disponibilité de la carte NINA à temps. « Nos inquiétudes sont en cours d'êtres prises en charges à savoir l'adoption d'une loi électorale et la confection des cartes NINA. Tous les démembrements de la CENI sont opérationnels. La date du 7 juillet est difficile à tenir peut être que l'administration va essayer de voir pour repousser la date avant le 31 juillet. La situation de Kidal dépasse le Mali alors que nous (CENI) avons l'obligation d'assurer aux électeurs leurs droit de vote », a-t-il conclu. Pour l'expert des questions électorales, Abdramane Niang, certes le Mali a une très bonne organisation des élections mais il y a de doute quant à l'organisation des élections meilleures au mois de juillet. A cet effet, il dira que tous les efforts doivent être réunis pour aller aux élections en juillet prochain. Il a souhaité la poursuite des cadres de concertation entre le gouvernement et les partis politiques. Avant de signaler que la situation sécuritaire est importante car beaucoup de choses en dépendent. Expert qu'il est, Niang a souhaité une seule structure professionnelle pour l'organisation des élections. Avant de conclure que le chronogramme doit être partagé avec les citoyens.

Aguibou Sogodogo

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

cartes

AFP

Présidentielle au Niger: retrait des cartes d'électeurs pour le 1er tour

Présidentielle au Niger: retrait des cartes d'électeurs pour le 1er tour

AFP

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

AFP

Guinée: les cartes d'électeur sont récupérées... par procuration aussi

Guinée: les cartes d'électeur sont récupérées... par procuration aussi