mis à jour le

Manifestions des élèves : pas de balles réelles utilisées, ni d'élèves tués.

Le 06 mai, les élèves du secondaire battaient le macadam pour soutenir leurs enseignants dans leur mouvement de grève. Une semaine après, ils sont encore dans la rue pour les mêmes motifs. A la différence de leur première marche, celle du 13 mai a dégénéré. La compagnie républicaine de sécurité est intervenue en utilisant des gaz lacrymogènes. Face à un bilan qui fait état d'utilisation de balles réelles et d'élèves tués, la direction générale de la police nationale fait une mise au point. Elle dément « toutes rumeurs infondées » .

PDF - 150.1 ko
Communiqué de la Division communication et des relations publiques de la Girection Générale de la Police Nationale

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes