mis à jour le

Vision Express sur… : Ainsi donc, le siège de l'UCAO sera construit à Ouagadougou !

Cela est loin d'être du régionalisme. Mais ça mérite qu'on s'y penche, au passage. Est-ce parce que c'est Bobo-Dioulasso ? Cette question, il est évident que nombre de Bobolais et de Bobolaises se la posent sans jamais avoir une réponse appropriée.

En abritant les locaux de l'Unité de l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest, Bobo-Dioulasso devrait en principe abriter aussi le siège du rectorat de cette institution que la Confédération épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest a consenti de construire au Burkina. Malheureusement, ça ne sera pas le cas et Bobo doit encore attendre. En effet, lors du conseil des ministres le mercredi 8 mai 2013 il a été décidé ce qui suit : « AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, le conseil a adopté un rapport relatif à la demande d'autorisation de signature d'un accord de siège entre le Gouvernement du Burkina Faso et la Confédération épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO) au profit du rectorat de l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest (UCAO). L'installation du siège de l'UCAO à Ouagadougou permettra d'apporter une contribution à l'enseignement supérieur au Burkina Faso et servira de plate-forme fédératrice de la jeunesse Ouest africaine ». Ainsi, et en tout cas, à bien lire ce rapport, le tout-nouveau siège de l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest ne sera pas construit à Bobo-Dioulasso. Mais à Ouagadougou, la capitale. Alors que pour l'heure et ce depuis 2006 les cours sont dispensés à Bobo-Dioulasso ! !

Pourquoi donc avoir porté le choix sur Sya pour abriter les locaux de ce temple du savoir, alors que le siège du rectorat (même s'il couvre l'Afrique de l'Ouest) lui, sera construit à Ouagadougou ? Est-ce donc à dire que les locaux (l'université) pourraient être délocalisés un jour à Ouagadougou ? Rien n'est à balayer du revers de la main. Pour l'instant, et à ce que l'on sache, l'UCAO dans sa configuration, n'a pas d'université à Ouagadougou. Comment donc accorder le siège du rectorat là où l'université ne se trouve pas ? C'est pourquoi, l'on est tenté de se demander si c'est parce que c'est Bobo-Dioulasso ? Cependant, des responsables de l'UCAO estiment que le choix de Ouagadougou s'explique par le fait qu'il s'agit effectivement de la capitale

Deuxième ville de l'Afrique occidentale française (AOF) après Dakar selon l'ouvrage sur « Urbanité et appartenances en Afrique de l'Ouest, cas de Bobo-Dioulasso », la ville de Guimbi Ouattara a fait des merveilles dans le développement socio-économique, culturel et même politique du Burkina. En témoigne le siège de l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) qu'elle abrite.

Force est malheureusement de remarquer que tout est en train d'être déporté vers la capitale comme s'il n'y a rien à faire à Sya. Les grands projets, les grandes entreprises, les grosses usines...bref, tout est à la capitale comme si le développement du Burkina Faso se limitait à développer sa capitale. L'aéroport international de Bobo-Dioulasso qui a, soit dit en passant, la plus grande piste en Afrique de l'Ouest après celle de Dakar, ne sert pratiquement à rien. Bobo-Dioulasso peut juste se réjouir de sa nouvelle tour de contrôle et d'un nouveau local (salle d'attente, salle d'embarquement...). Que faire pour inverser cette tendance ? Toutefois, des responsables de l'UCAO estiment que le choix de Ouagadougou s'explique par le fait qu'il s'agit effectivement de la capitale. L'aéroport se trouvant là-bas, les évêques ou du moins les premiers responsables de l'UCAO n'auront pas à faire plus de distances pour des rencontres. Et puis, il semble que construire le rectorat à Ouagadougou apportera des avantages à Bobo-Dioulasso. Lesquels ? Seule peut répondre la CERAO. En attendant, le gouvernement a donné son accord pour la construction du siège de l'UCAO à Ouagadougou et c'est encore un recul dans le développement de la ville de Bobo qui devait pouvoir profiter grandement de ce siège.

Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes