mis à jour le

Ravalomanana, Ratsiraka, Rajoelina :Le trio infernal de la Grande Ile

"Pas question de nous retirer", telle est la réponse des trois principaux candidats à la présidentielle malgache du 24 juillet aux injonctions de la SADC (Communauté de développement d'Afrique australe) du vendredi 10 mai de retirer leur candidature pour éviter des troubles : en effet, la Cour électorale spéciale a entériné leurs dossiers  en violation du code électoral, puisque  ni Lalao Ravalomanana, ex-première dame dont l'époux est toujours interdit de séjour sur la Grande Ile, ni l'ancien président Didier Ratsiraka n'ont résidé  au pays les six derniers mois précédant l'élection, et que, quant à lui, Andry, chef de l'Etat par intérim, a déposé son dossier hors délai, le hic dans cette affaire (comparaison n'étant pas raison, en Côte d'Ivoire  en revanche, c'est plutôt la non-candidature des trois poids lourds de la politique qui était considérée comme susceptible de poser problème).

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Rajoelina

AFP

Madagascar: fin de la transition avec Rajoelina qui quitte le pouvoir

Madagascar: fin de la transition avec Rajoelina qui quitte le pouvoir

AFP

Madagascar: Rajoelina en position d'être nommé Premier ministre par son camp

Madagascar: Rajoelina en position d'être nommé Premier ministre par son camp

AFP

Présidentielle

Présidentielle

île

AFP

Niger: attaque de Boko Haram sur une île du lac Tchad

Niger: attaque de Boko Haram sur une île du lac Tchad

AFP

Somalie: Les shebab attaquent une île stratégique dans le sud-ouest

Somalie: Les shebab attaquent une île stratégique dans le sud-ouest

group promo consulting

Mady Gassama, Président de

Mady Gassama, Président de