mis à jour le

Ouargla : Nouveau sit-in des chômeurs devant la wilaya

Une centaine de jeunes chômeurs se sont réunis une nouvelle une fois lundi matin devant la wilaya de Ouargla pour exiger du wali une distribution équitable et transparente du quota de 500 postes ouverts par les différentes filiales de Sonatrach opérant dans le champ pétrolier de Hassi Messaoud. Un premier quota de 500 postes sur les 1717 annoncés dimanche par le wali de Ouargla, Ali Bouguerra. C'est en l'absence du wali qui était en tournée d'inspection dans la daïra voisine de Sidi Khouiled durant la journée de lundi, que les chômeurs non informés de ce programme de visite ont assiégé la wilaya exigeant d'être reçus. Les jeunes se disent «leurrés par des bulletins d'embauche délivrés par l'agence d'emploi de Rouissat qui n'a même pas apposé son cachet sur lesdits documents », selon les dires d'un des chômeurs. Des disputes se sont déclenchées devant le portail de la wilaya et les jeunes ont même failli en venir aux mains à cause d'un jeune homme qui a voulu parler au nom d'une association de jeunes diplômés de Rouissat. Accusé de vouloir servir ses propres intérêts, il s'est finalement rétracté pour se présenter comme un simple chômeur à l'instar de tout les autres, il venait lui réclamer un poste. Les jeunes chômeurs présents ce lundi devant la wilaya de Ouargla, lui ont bien expliqué qu'ils n'excepteraient aucune récupération de leur mouvement pacifique et qu'ils ne tolèreront pas l'immixtion d'individus parlant en leur nom. Il est à signaler que dans le sillage des annonces concernant le placement de jeunes chômeurs de la wilaya, le chef de l'exécutif de la wilaya a annoncé le gel provisoire d'une durée de 30 jours des activités de la société BASP pour avoir enfreint à la réglementation en vigueur en matière d'emploi prioritaire de la main d'½uvre locale. Douze autres entreprises ont par ailleurs écopé de mises en demeure administratives pour non respect de la priorité de la main d'½uvre locale. Signalons enfin que la commission intersectorielle chargée du dossier de l'emploi au sein de la wilaya de Ouargla a récemment reçu les directeurs régionaux de Sonatrach et les PDG de ses treize filiales à propos d'une ouverture plus marquées des portes de l'emploi au sein du groupe Sonatrach aux enfants de la région sud. Outre le recrutement d'une main d'ouvre spécialisée ou technique parmi les diplômés de l'université de Ouargla formés dans les différentes spécialités des hydrocarbures dans le cadre du DEUA ou du master professionnel, les filiales de Sonatrach se sont engagées à assurer plus de formations selon le mode de l'apprentissage en privilégiant l'insertion des stagiaires en fin de formation.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Ouargla

Neila Latrous

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Vu d'Oran

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Vu d'Alger

Algérie: le racisme au quotidien

Algérie: le racisme au quotidien

sit-in

AFP

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

AFP

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

AFP

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

chômeurs

AFP

Tunisie: des chômeurs tentent d'entrer dans le siège du gouvernement, des blessés

Tunisie: des chômeurs tentent d'entrer dans le siège du gouvernement, des blessés

AFP

Tunisie: des chômeurs tentent d'entrer dans le siège du gouvernement, des blessés

Tunisie: des chômeurs tentent d'entrer dans le siège du gouvernement, des blessés

AFP

Tunisie: un poste de police attaqué par des jeunes chômeurs

Tunisie: un poste de police attaqué par des jeunes chômeurs