mis à jour le

Space Oddity de David Bowie chantée depuis l’espace

Par Ridha Ben Kacem

Le commandant de l’équipage de l’ISS (Station Spatiale Internationale), le canadien Christopher Hadfield, a chanté, à bord de la station, la chanson Space Oddity, de David Bowie. Son interprétation a été filmée sur vidéo et diffusée, ce lundi 13 mai, à l'occasion de son retour sur terre, programmé pour demain, mardi 14 mai, aux premières heures de la journée, à bord du vaisseau spatial Soyouz TMA 7M, dans les steppes du Kazakhstan. .

Sur son compte twitter, Christopher Hadfield a écrit :« Je respecte le génie de David Bowie. En voilà Space Oddity, filmée sur l’ISS. Le dernier regard sur le monde ».Sur la vidéo, que je vous invite à regarder, l'on voit Christopher Hadfield chanter et jouer de la guitare à l’intérieur de l’ISS. L’accompagnement musical a été enregistré sur Terre. L’astronaute a, légèrement, modifié le texte de la chanson, en mentionnant, notamment, le vaisseau Soyouz qui doit le ramener, demain, sur terre, après cinq mois passés dans l'espace. De son côté, de David Bowie a fait référence, sur son site officiel, à la vidéo de Christopher Hadfield. Il a salué, en ces termes, Christopher Hadfield: « Hallo spaceboy ».

Il est à noter que Christopher Hadfield volait, à l'intérieur de l'ISS, à la vitesse, faramineuse, de 8 kilomètres, pas seconde, soit 28 000 kilomètres, par heure, au moment où il chantait sa chanson. Pour saisir l'importance de cette vitesse on peut la comparer avec celle du son. Eh bien, Christopher Hadfield se déplaçait, tout bonnement, à presque, 24 fois la vitesse du son, ou, encore, si vous voulez, à plus de 11 fois la vitesse d'une balle de kalachnikov, à la sortie du canon. Je me demande comment feraient nos barbus, si jamais, ils voulaient nuire à un cosmonaute de l'ISS. Mais je rêve, sans doute. Leur regard ne s'élève, jamais, plus haut que la « aoura » de ces dames.

Pour revenir à Christopher Hadfield, il a, également, crée un autre événement historique, en chantant, ce lundi 13 mai, en direct de l'ISS, une autre chanson, avec un groupe de chanteurs canadiens. Cet événement est diffusé sur le site de l'agence spatiale canadienne. C'est la seconde vidéo, ici-bas, que je vous invite à regarder, si vous avez un peu de temps, car elle démontre preuve à l'appui, comment, ces gens-là, peuvent être plus forts en science et technologie et en arts, aussi.

A cette occasion, l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne (ASC), Chris Hadfield a chanté la chanson I.S.S. « Is Somebody Singing »,avec des centaines d’élèves, réunis au Centre des sciences de l’Ontario, et près d’un million de gens, surtout des élèves, d’un océan à l’autre au Canada et de partout, dans le monde. Tous chantaient à l’unisson, où qu’ils étaient. Un autre astronaute de l’ASC, Jeremy Hansen, était, également, sur place, au Centre des sciences de l’Ontario, pour animer une séance de questions et réponses entre les élèves et le Christopher Hadfield.

« Is Somebody Singing »,ou « Quelqu’un chante »,en français, est une chanson coécrite par Chris Hadfield et Ed Robertson, le meneur du groupe Barenaked Ladies, pour CBC Music et la Coalition pour l’éducation en musique. La voilà propulsée comme la chanson de l'ISS et de l'espace.

Reste à signaler que l'ISS est l'½uvre la plus complexe, la plus couteuse et la plus fantastique, jamais entreprise par l'homme. Cette ½uvre unique, a fait appel au savoir faire, le plus pointu, de 16 pays. Son coût a dépassé le milliard de dollars. Quant à Chris Hadfield, il fait partie de la 35ème expédition à séjourner à bord de l'ISS. Avec ses collègues, le russe Romanenko, et l'américain Marshburn, il a rejoint l'ISS, à bord du vaisseau spatial, Soyouz TMA-07M, lancé de Baïkonour, le 12 décembre dernier. Ils ont été rejoints, par les cosmonautes russes, Vinogradov et Misurkin, et l'astronaute de la NASA, Cassidy, à bord du vaisseau spatial, Soyouz TMA-08M, lancé le 28 mars dernier. Ces derniers forment la 36ème expédition à séjourner à bord de l'ISS. Comme il a été dit le retour sur terre des membres de l'expédition N° 35 est programmé pour demain, aux premières heures. Vous pouvez suivre l'événement, sur NASA TV, dès 23 h 30, cette nuit, en cliquant ici.

Par RidhaBenKacem le 13 mai 2013