mis à jour le

La ‘’Cigogne Volubile ‘’ sillonne 11 villes du Royaume

Après le succès de la 2e édition à  Meknès,  la Cigogne Volubile revient les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 juin 2013 dans les 11 Instituts français du Maroc : Agadir, Casablanca, El Jadida, Fès, Kenitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan. «Chaque ville adaptera le concept à son contexte local» : cette annonce a été faite jeudi dernier par Marie Annick Duhard, directrice de l'Institut français de Meknès, lors d'une rencontre avec la presse. Cette manifestation biennale, dédiée à la lecture de jeunesse, rentre dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc 2012-2013. Destinée aux enfants de 4-12 ans, La Cigogne volubile a pour objectif de donner le goût de lire dès le plus jeune âge et de contribuer au développement économique et éditorial de l'édition jeunesse au Maroc.

La 3e édition permettra d'accueillir dans tout le Maroc plus de 60 invités (auteurs, illustrateurs, conteurs, éditeurs) français et marocains. Parrainé par Grégoire Solotareff lors de cette 3e édition, elle se déclinera sur trois axes : la librairie, un espace de vente mais aussi des rencontres qui proposent une sélection d'environ 6000 livres jeunesse récents en français ou bilingues français-arabe. On y rencontrera les auteurs et illustrateurs des Signatures, de l'Envol de La Cigogne. Sont également prévus une panoplie d'activités riches et variées comme  « C'est moi qui l'ai fait ! », et plus de 200 projets de classes à l’initiative des Instituts français. On retrouvera parmi ces derniers « Kan ya ma kan... il était une fois » ou la magie des contes, « Lire Délire » qui sont des animations préparées et réalisées par et pour les enfants se déclinent sous diverses formes : « Le défilé des livres », « Les valises de La Cigogne», « Les ateliers créatifs », sans oublier « Le dessin s'anime » et ses projections, « Plein les yeux », un ensemble d'expositions autour du livre jeunesse et enfin « Lire et faire lire », des conférences pour tous. Ce seront autant de moments qui susciteront la curiosité des enfants et leur donneront l'envie de lire, tel le dit le proverbe « Qui lit petit, lit toute sa vie ». Des journées professionnelles auront également lieu à Meknès. Sur inscription et encadrées par des spécialistes, ces rencontres sont destinées aux professionnels du livre et de la lecture (médiathécaires, libraires, animateurs jeunesse, enseignants etc...). 

 Rappelons que la 1ere édition a connu un réel succès, avec Tomi Ungerer pour parrain. Elle a accueilli 45 invités français et marocains, 17 000 visiteurs, sans compter les quelques 2 600 ouvrages vendus, les 124 projets de classe et cours de langue de l'Institut français de Meknès et des écoles privées et  publiques du Meknès Tafilalet, ou encore les 240 participants aux Journées professionnelles. «  Quant à la seconde édition de la Cigogne volubile, qui a eu lieu en mai 2012, elle s'est étendue aux 7 Institut français d'Agadir, de Casablanca, El Jadida, Meknès, Rabat, Tanger et Tétouan et fut, elle aussi, une belle réussite : 20 000 visiteurs, plus de 4 000 livres vendus et 174 projets de classes. Suite aux succès de ces deux premières éditions, ''La Cigogne volubile, Le Printemps des livres jeunesse'' est devenue un des ''fils rouges'' de la saison culturelle France-Maroc 2013 » nous explique Marie Annick Duhard, directrice de l'Institut français de Meknès.  Parmi les invités de cette manifestation culturelle se trouvent des auteurs et des illustrateurs comme Jean-Philippe Arrou-Vignod, Stéphane Barroux, Hubert Ben Kemou, Pierre Boussel , El Mostafa Bouignane, Ahmed Bouizine, Vincent Bourgeau ou encore des éditeurs tels  que  l'Ecole des loisirs, Les P'tits bérets, Marsam, Senso Unico, Sirocco, Yanbow al Kitab, ou Yomad . Des conteurs seront aussi présents, comme Ouadia Bennis, Halima Hamdane, Alexandra Janiec, Jean-Roger Rolland, ou encore Laetitia Troppee. Enfin, on y trouvera des artistes comme Oliver Costes, Alan Mets, et Le Pince-Oreille.

Fatimazahraa Rabbaj 

Focus 

Deux médiathèques, une seule identité 

médiathéque-IFM

La médiathèque jeunesse mutualisée de l'Institut Français du Maroc-Casablanca avec l'Ecole Molière sera le premier établissement de ce type au Maroc  en temps scolaire, et bibliothèque publique hors temps scolaire. Elle sera ouverte au public de 18 mois à 12 ans, 7 jours sur 7. Sur une superficie de 304 m², la médiathèque de l'Institut Français de Casablanca ouvre ses portes avec de nouvelles collections, nouvelles perspectives et de nouveaux outils numériques. «  La nouvelle médiathèque jeunesse propose plus de 10 000 ouvrages et un millier de supports audiovisuels, couvrant tous les champs de la connaissance, disponibles à la consultation et à l'emprunt pour les adhérents. Parce que la médiathèque est un lieu d'apprentissage mais aussi de découvertes et de plaisirs, nous proposons aux enfants des rendez-vous réguliers comme des activités orales et des jeux avec la langue française » nous explique Bretrand Commelin, directeur  de l'Institut Français du Maroc.  Suite au lancement en janvier 2013 de la Culturethèque, l'offre numérique de la médiathéque est transposée en section jeunesse où des tablettes numériques seront mises à la disposition du public et exploitées lors d'ateliers ludo-pédagogiques autour de l'apprentissage de la langue de Molière.

3 questions à Marie Annick Duhard

La Nouvelle Tribune : Quel bilan dressez-vous des 3 ans de la Cigogne Volubile ? 

Marie-Annick-DuhardMarie Annick Duhard : Un bilan très positif, puisque  ce rendez-vous annuel  permet aux  enfants d'acheter   des romans et des ouvrages.  Sachant que la majorité des villes du Maroc ne contient pas de médiathèque, cet évènement leur permet de découvrir différents auteurs, éditeurs, illustrateurs et conteurs marocains ou étrangers.

Quelles sont les principales nouveautés de cette édition par rapport aux précédentes ? 

La principale nouveauté c'est que la manifestation devient annuelle et s'élargit dans les 11 sites de l'Institut Français du Maroc. 

Pensez-vous établir des partenariats avec des salons internationaux du livre de jeunesse ? 

Il y a des partenariats qui se font mais dans un cadre informel, d'ailleurs tous les ans nous partons à Montreuil et nous inspirons de ce que fait ce salon du livre de jeunesse. A mon avis, le plus important, c'est les partenariats qui se font entre les éditeurs marocains et français lors de la Cigogne Volubile. 

 Entretien réalisé par FZR  

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

villes

AFP

Climat: les maires des grandes villes se mobilisent

Climat: les maires des grandes villes se mobilisent

AFP

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

AFP

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

royaume

AFP

Fièvre hippique au royaume du Lesotho

Fièvre hippique au royaume du Lesotho

AFP

Mystères et splendeurs du royaume du Kongo révélés au Met de New York

Mystères et splendeurs du royaume du Kongo révélés au Met de New York

AFP

Au Maroc, musiques et sons d'autrefois pour rappeler l'histoire juive du royaume

Au Maroc, musiques et sons d'autrefois pour rappeler l'histoire juive du royaume