mis à jour le

Message de NATURAMA à l'occasion de la journée mondiale des oiseaux migrateurs

La journée mondiale des oiseaux migrateurs est célébrée les 11 et 12 mai 2013. Cette année, le thème de ladite Journée est : « Travailler en réseau pour les oiseaux migrateurs ». L'idée de ce thème souligne l'importance des réseaux de sites pour les oiseaux migrateurs le long de leurs itinéraires de migration.

Ces sites sont essentiels aux oiseaux migrateurs pour leur repos, leur alimentation, leur reproduction et leur hivernage. Un grand nombre de sites importants pour les oiseaux migrateurs ont déjà été partiellement ou entièrement endommagés en raison d'activités humaines, ce qui peut avoir des effets préjudiciables sur des populations entières de ce type d'oiseaux (www.cms.int).

Initiée en 2006, la Journée mondiale des oiseaux migrateurs est une campagne de sensibilisation annuelle qui souligne le besoin de protéger les oiseaux migrateurs et leurs habitats. La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est organisée conjointement par les Secrétariats de la Convention sur la conservation des espèces migratrices de la faune sauvage (CMS) et l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) et un nombre croissant de partenaires.

A l'occasion de la célébration de la journée internationale des oiseaux migrateurs, la Fondation des amis de la nature, NATURAMA, lance un appel à la conservation de ces oiseaux à travers l'amélioration de leurs habitats. Car les oiseaux migrateurs ont besoin d'un environnement favorable pour se reposer et s'alimenter chez nous. Ils servent d'indicateurs pour mesurer l'état de la biodiversité, de la santé des écosystèmes et du changement climatique.

Depuis 2011, avec l'appui de Birdlife International et VBN/Pays-Bas, Naturama conduit un projet de conservation des oiseaux migrateurs et de promotion socio-économique des communautés riveraines de trois sites écologiques majeurs au Burkina Faso : la vallée du Sourou (province du Sourou, du lac Higa (province du Yagha) et de la Mare d'Oursi (province de l'Oudalan). Ce projet dénommé « amélioration des habitats des oiseaux migrateurs et des moyens d'existence des populations dans le sahel » contribue à l'amélioration des conditions de vies des populations rurales par la préservation et l'utilisation rationnelle des ressources naturelles. Agissons ensemble pour la nature et les hommes !

La direction de la communication de la Fondation NATURAMA

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

oiseaux

AMI

Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse

Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse

AMI

Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse

Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse

Faune & Flore

Les rossignols suisses passent leurs vacances d’hiver en Côte d’Ivoire

Les rossignols suisses passent leurs vacances d’hiver en Côte d’Ivoire