mis à jour le

Omerta sur la situation en RD Congo

C’est un récidiviste. Charles Onana, journaliste d'investigation d'origine camerounaise n'arrête pas de creuser la situation que connait la République démocratique du Congo et ce qui sévit dans l'est de ce pays.

Compassion ou besoin de vérité ? L'auteur de « Ces tueurs Tutsi. Au c½ur de la tragédie Congolaise », penche pour la nécessité de rétablir la vérité et apporter à la connaissance du grand public les éléments d'informations pour mieux comprendre ce qui se passe dans la région des Grands Lacs. Dans Ces tueurs Tutsi, Charles Onana décryptait les mécanismes de déstabilisation de la RD Congo par le Rwanda voisin et l'implication de l'Ouganda dans la tragédie des populations congolaises. Bien plus, il y relatait l'implication des certaines grandes puissances.

Malgré les attaques suscitées par cette précédente publication, le journaliste d'investigation récidive  avec « Europe, crimes et censure au Congo, Les documents qui accusent », livre paru aux éditions Duboiris. Charles Onana y dénonce le silence coupable de l'Union Européenne, l'attitude ambigüe de la Belgique, le silence de la France  et le double jeu des grandes puissances dans les crises successives que traverse la RDC. Le journaliste d'investigation évoque aussi le soutien inconditionnel des Etats-Unis au Rwanda, pays qui selon lui joue un rôle important dans les crises qui sévissent dans l'est du Congo.

UE et autorités congolaises dociles

Entretiens avec des acteurs qui ont voulu rester anonyme (certains sont encore en activité), rapports de l'ONU, UE, notes de synthèses, Charles Onana se base sur des documents qui révèlent des prises de positions parfois trop «clémentes en faveur du Rwanda de Paul Kagame qui ne se cache plus d'avoir des troupes au Congo, en violation flagrante des droits et conventions internationales sur l'ingérence et l'intangibilité des frontières. Au lieu d'être condamné, les regards de l'UE, institution qui tient au respect des valeurs démocratiques ferment les yeux sur l'attitude de ce voisin de la RD Congo qui est de plus en plus arrogant».

La presse Belge n'est pas en reste. «Quand elle ne tourne pas à plein régime pour parler du génocide Rwandais et de ses anniversaires de commémorations, elle reste quasi silencieuse sur les crimes que les troupes soutenues par les Rwanda commettent sur le sol Congolais». Face à toutes ces attitudes parfois contradictoires des idéaux prônés par ces institutions, Charles Onana se demande si les femmes et filles violées, tuées au Congo ne sont pas digne d'intérêt.

Europe, Crimes et censure au Congo, met en évidence des contradictions au sein de l'UE, malgré des prises de position courageuse de quelques rares personnes qui font des rappels à l'ordre sur les principes et valeurs de cette institution. Face aux élections organisées en RDC, malgré les dénonciations de fraudes et irrégularités, l'UE ne manifeste pas les mêmes exigences démocratiques « parce que son choix, comme en 2006 est de maintenir le même président à la tête du pays.»

Charles Onana épingle aussi l'attitude ambigüe du président congolais Joseph Kabila. «Proche du régime de Kigali, le chef de l'Etat Congolais reste soumis, docile à ses mentors qui l'ont au préalable formé », constate le journaliste d'investigation.

Attitude incompréhensible et inadmissible des autorités congolaises qui selon le journaliste se caractérise par la mollesse de leurs prises de positions alors que c'est l'avenir de leur pays qui est en jeu.

Face aux différentes attaques du Congo par le Rwanda, Charles Onana, estime que le Président Congolais ne condamne pas, même face aux soutiens de ce pays aux rebelles du M23. «Kabila va plus loin jusqu'à abandonner les poursuites engagées par son père Laurent-Désiré Kabila contre le pays de Paul Kagamé. »observe le journaliste. C'est avec son c½ur que le journaliste constate désabusé  le décalage qui existe entre les discours officiels des institutions qui défendent les valeurs démocratiques et la vraie politique qui ferme les yeux contre toutes sortes de violations de droits internationales dont est victime la RD Congo.

Déjà pour s'être appesanti sur les réalités de cette région, Charles Onana s'est attiré les critiques des défenseurs d'un certains discours dominants et d'autres l'ont carrément accusé de négationniste. Face aux documents et preuves qu'il apporte de sa démonstration de la chape de plomb qui pèse sur la situation en RD Congo, difficile de ne pas pencher vers ses points de vue...qui ne sont pas nationalistes, mais suffisamment objectif au bon sens.

Jacques Matand'

Slate Afrique les blogs

Ses derniers articles: Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Egypte: hommage paradoxal aux manifestants anti-régime militaire 

omerta

jacquesmatand

Omerta sur la situation en RD Congo

Omerta sur la situation en RD Congo

Congo

AFP

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

AFP

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

AFP

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François