mis à jour le

Des Tunisiens demandent plus de sécurité dans le pays, Tunis, 10 mai 2013 / REUTERS
Des Tunisiens demandent plus de sécurité dans le pays, Tunis, 10 mai 2013 / REUTERS

La Tunisie, un pays sous très haute tension

Où donner de la tête entre le diktat des salafistes et la menace djihadiste?

Les affrontements entre forces de l’ordre et salafistes se poursuivent en Tunisie. Samedi, des heurts ont opposé la police tunisienne à un groupe de salafistes, à Sidi Hassine Sijoumi, dans le sud-ouest de Tunis.

Ces derniers tentaient d’installer, sans autorisation, des tentes de prédication et de fatwas religieux. Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui a elle répliqué par des cocktails Molotov.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore

police

AFP

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents

AFP

Maroc: des manifestants s'en prennent

Maroc: des manifestants s'en prennent

AFP

Sierra Leone: un étudiant tué par la police pendant une manifestation

Sierra Leone: un étudiant tué par la police pendant une manifestation

salafistes

AFP

Au Maroc, le come-back des salafistes

Au Maroc, le come-back des salafistes

AFP

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

AFP

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires