mis à jour le

Certains symboles de l'ancien régime désormais détenus politiques

Depuis le début de la révolution plusieurs symboles de l'ancien régime ont été arrêtés, tels que Ali Seriati ancien directeur de la sureté présidentielle, Abdelwahheb Abdallah, Abdelaziz Ben Dhia tous deux conseillers du président Abdallah Kallel ancien ministre de l'intérieur. Leurs procès tardent à venir et plusieurs d'entre eux croupissent encore en prison sans chefs d'accusation puisque leur sort est inextricablement lié à la justice transitionnelle.

Mosaique FM

Ses derniers articles: Le procès des 3 Femen devant la cour d'appel aujourd'hui  L’instance administrative des inspecteurs de l’enseignement primaire reprendra ses activités après la réunion avec le ministre  Imed Daimi : il faut examiner les points de discorde loin des tiraillements politiques 

symboles

AFP

Guinée: privés d'électricité, des manifestants s'en prennent aux symboles de l'Etat

Guinée: privés d'électricité, des manifestants s'en prennent aux symboles de l'Etat

AFP

CAN: les Lions, symboles d'unité pour le Cameroun en proie

CAN: les Lions, symboles d'unité pour le Cameroun en proie

AFP

Togo: les motos-taxi, symboles des oubliés de la croissance économique

Togo: les motos-taxi, symboles des oubliés de la croissance économique

régime

AFP

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

AFP

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

AFP

Burkina: la société civile appelle

Burkina: la société civile appelle

détenus

AFP

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus

AFP

Maroc: des détenus du mouvement de contestation graciés par le roi Mohammed VI

Maroc: des détenus du mouvement de contestation graciés par le roi Mohammed VI

AFP

Maroc: appel d'ONG et d'intellectuels

Maroc: appel d'ONG et d'intellectuels