mis à jour le

«La pâtisserie algérienne est délicieuse et bien décorée»

C'est une véritable star de la télévision aux Etats-Unis. C'est un grand chef pâtissier, il s'appelle Duff Goldman et il est à Alger. Duff Goldman, le chef pâtissier star, nommé Ambassadeur culinaire américain par le Départment d'Etat, avec son coéquipier Geoffry, sous les auspices de l'Ambassade des Etats-Unis à Alger, effectuent  une visite culinairement parlant d'une semaine. Le tandem animera une série de master classes et autres ateliers à l'endroit de chefs pâtissiers algériens professionnels et amateurs. De front, Duff Goldman et Geof superviseront un concours élisant le meilleur pâtissier algérien. Aussi, dimanche matin, à l'hôtel Sofitel Hamma d'Alger, Duff Goldman et Geof, ont donné une conférence de presse. «Vous savez, j'ai goûté la confiserie algérienne (laârayach). J'ai adoré. Je trouve que les gâteaux algériens sont très bien décorés. J'aime les merguez et le couscous. Je pense que bientôt sur mon site web, vous allez découvrir que je vends cela (pâtisserie algérienne)...», présentera-t-il non sans humour. «On veut travailler avec différents chefs pâtissiers algériens, professionnels et amateurs. De l'apprentissage basique à celui spécialisé. On va présenter notre manière de décorer les gâteaux aux Etats-Unis, techniquement parlant. Et puis, on va beaucoup apprendre de cette expérience en Algérie...» Duff Goldman donnera un exemple sur le fondant ayant une signification différente par rapport au fondant en Algérie (et dans la pâtisserie française) : une préparation à base de sucre, d'eau et parfois de glucose qui sert pour le glaçage des gâteaux. Alors que le fondant aux USA, est une pâte d'amende utilisée comme glaçage. «La pâtisserie et la confiserie algérienne se ressemblent. Elles sont synonymes de fête. Les mariages, les anniversaires, les naissances... On est là pour célébrer une fête ! Je vais préparer des gâteaux qu'on fait aux Etats-Unis et les partager avec les Algériens... », rappellera-t-il. Créatif, Duff Goldman, a innové dans sa démarche culinaire. Il a recours à des outils peu usités dans la pâtisserie. Pour ainsi dire, il a «customisé» ses recettes. A propos d'une recette miracle ou encore de «grand-mère» secrètement gardée, Duff Goldman rétorquera : «Non, je partage les recettes. C'est ridicule et égoïste de les garder vieillir et personne n'en profite. Au contraire ! Je continue toujours à apprendre.» Ainsi, le vendredi 17 mai , l'hôtel Sofitel accueillera la compétition pour l'élection du Meilleur chef pâtissier algérien dans les catégories moderne et traditionnelle. Les prix : une cuisine Samsung équipée et une formation gastronomique de trois semaines aux Etats-Unis.