mis à jour le

Le gouvernement prend un nouvel engagement

Le gouvernement semble enfin prêt à restituer les fusils de chasse confisqués durant la décennie noire à leurs propriétaires. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'engage officiellement à résoudre cette problématique. Interpellé, samedi dernier, par des citoyens de Laghouat, le premier responsable du gouvernement reconnaît qu'il n'y a plus aucun argument à opposer aux propriétaires de ces armes qui les réclament depuis plusieurs années déjà. Mais, dit-il, la restitution de ces fusils «se fera progressivement», sans plus de précision. «Il est temps de restituer les fusils de chasse à leurs propriétaires, la situation sécuritaire s'étant nettement améliorée», déclare-t-il devant les représentants de la société civile de la wilaya de Laghouat. Abdelmalek Sellal rappelle, dans ce sens, que les fusils de chasse, au nombre de 250 000 unités, ont été confisqués à leurs propriétaires «pour préserver la sécurité du pays et de la société algérienne traversant alors une phase difficile». «Tous les fusils seront remis à leurs propriétaires, sauf les hors-la-loi», indique-t-il, précisant que l'opération concernera, dans une première étape, les régions isolées, les nomades et les éleveurs avant d'être généralisée. Selon lui, l'Etat remboursera les propriétaires dont les fusils de chasse ont été endommagés. Ainsi, c'est la première fois qu'un représentant du gouvernement s'engage publiquement à régler définitivement ce problème. Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, interrogé par un député au Conseil de la nation sur cette question en avril dernier, s'est contenté de promesses. Il a déclaré que son ministère «½uvrera sans relâche, avec les services concernés, au règlement de la question des 2000 fusils de chasse saisis par les Douanes entre 2002-2003». «La saisie de ces fusils a eu lieu sur instruction du gouvernement en raison des conditions sécuritaires que connaissait l'Algérie à l'époque. Les conditions sécuritaires à l'époque avaient amené le gouvernement à donner plusieurs instructions portant sur la collecte et le retrait complet des fusils de chasse auprès des citoyens, outre l'arrêt de leur importation, pour qu'ils ne tombent pas dans les mains des groupes terroristes», explique-t-il. Et d'ajouter : «300 000 fusils de chasse ont été saisis jusqu'à présent au niveau national. Des instructions ont été données à l'ensemble des walis et services des Douanes au niveau national pour l'arrêt de l'importation de fusils de chasse durant cette période-là.» Et de préciser qu'«il était prêt à examiner sérieusement cette question et à trouver des solutions idoines dans les plus brefs délais». Depuis, les propriétaires de ces armes n'ont rien vu venir. Dans certaines wilayas, quelques propriétaires seulement ont pu récupérer les leurs.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

gouvernement

AFP

Niger: la détention du journaliste Ali Soumana est légale selon le gouvernement

Niger: la détention du journaliste Ali Soumana est légale selon le gouvernement

AFP

Algérie: le gouvernement présente son "plan d'action" économique et social

Algérie: le gouvernement présente son "plan d'action" économique et social

AFP

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés