mis à jour le

Les travailleurs débrayent

Les travailleurs de l'Agence nationale d'édition et de publicité (ANEP) ont observé, hier, une demi-journée de protestation pour exiger l'application de la nouvelle grille salariale du secteur public de l'information. Selon des grévistes rencontrés à la Régie presse publicitaire, avenue Pasteur à Alger, «le suivi du mouvement de grève partielle a été de 100%, que ce soit au niveau de la Régie, de l'unité d'impression de Rouiba ou du siège de l'entreprise sis à la rue Khelifa Boukhalfa». Les protestataires ont réussi à faire venir le PDG de l'ANEP, Ahmed Boussenna, sur leur lieu de rassemblement pour lui faire part de leurs doléances. Et ce n'est qu'au bout de deux heures de discussions que les travailleurs ont décidé de mettre fin à leur mouvement, «sans pour autant prendre les engagements du PDG pour argent comptant», comme nous le dira un représentant des grévistes. Selon lui, «un délai de deux semaines a été accordé à la direction de l'entreprise pour procéder à l'application de la nouvelle grille salariale, telle que décidée par le ministère en charge du secteur». Car, explique notre interlocuteur, «une commission installée par la direction de l'ANEP s'est réunie pour préparer l'exécution de cette nouvelle grille mais, concrètement, son travail a complètement déformé le contenu de l'accord signé en janvier dernier». Il convient de rappeler à ce propos qu'un accord sur les salaires des travailleurs du secteur public de l'information a été signé en janvier 2013 par les directeurs des différentes entreprises publiques et les représentants des sections syndicales concernées. L'accord en question stipule l'entrée en vigueur d'une nouvelle grille avec effet rétroactif à compter de janvier 2012. «Jusqu'à présent, nous n'avons rien vu venir, bien que l'entreprise, qui n'emploie qu'environ 500 travailleurs, détienne le monopole de la publicité des administrations et des entreprises publiques et ne manque pas d'argent», soulignent les grévistes. Selon certaines estimations, les rentrées de l'ANEP en publicité avoisinent actuellement les 50% de la totalité du marché évalué, en 2010 déjà, à plus d'un milliard de dollars.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

travailleurs

AFP

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

AFP

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

AFP

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite