mis à jour le

KARA A LA PLACE DE L'OBELISQUE : «Macky doit solliciter l'aide de Diouf et de Wade»

De blanc vêtus, les militants du Parti de la Vérité pour le Développement ont investi la mythique place de l'Obélisque, ce samedi 11 mai. Le thème de cette manifestation, "Bamba feep, Bamba partout'' pour appeler à la représentation du guide du Mouridisme dans toutes les instances du pays, a été explicité par le leader du mouvement mondial pour l'unicité de Dieu, Cheikh Modou Kara, qui présidait la rencontre, en présence du ministre du tourisme, Youssou Ndour.


Longtemps absent de la scène médiatique, Noreyni, comme l'appellent affectueusement ses disciples, a fait son show, ce samedi, à la place de l'obélisque, devant ses talibés et de nombreuses autres personnes, une marée humaine qui a pris d'assaut la mythique place, pour ce rendez vous avec le président fondateur du DIWAN.
Face au contexte économique, politique et social, la question la mieux partagée portait sur la teneur du discours du très controversé marabout politicien. Modou Kara fera son apparition, à 18 heures, sous une salve d'applaudissements. Après Borom Darou, Kara entamera son discours, annonçant que l'eau du puits de Chikory, localité à 4km de Darou Moukhty, va guérir tous les maux de ce monde. « Quiconque est malade, n'a qu'à aller là-bas et boire de cette eau. Sa maladie s'en trouvera guérie», précisera-t-il, avant de s'exprimer sur le thème du jour. «Bamba féép est un nouveau créneau qui interpelle tout le monde. Que ce soit les partis politiques, la société civile, les guides religieux, tout le monde va avoir sa carte de membre. Même Macky Sall, ne sera pas en reste», poursuivra Kara qui dit plaindre le successeur de Me Wade. Se disant l'avocat de tous ceux qui sont en bas de la pyramide, comme les prisonniers, les nécessiteux et ceux qui sont en haut comme les chefs d'état, le religieux décriera l'entourage du chef de l'état à qui il recommande de solliciter l'aide d'Abdoulaye Wade et d'Abdou Diouf qui connaissent mieux le pouvoir que lui. «La solution pour lui n'est pas de se faire des ennemis. Il faut prendre en exemple Serigne Touba. On a une fois tué un de ses proches et volé son argent. Les colons ayant attrapé les coupables, Khadim Rassoul a préféré pardonner. Il ne faut pas s'y méprendre. Je ne dis pas qu'il ne faut pas faire les audits et la traque des biens mal acquis, mais je préconise qu'on privilégie le dialogue. Emprisonner les gens ne résoudra aucunement les problèmes du pays», précisera-t-il.

Estimant que le Sénégal est resté statique, il demandera aux autorités de se ressaisir et de regarder ce qui a changé depuis le départ des colons, prenant l'exemple de la constitution et de la justice sénégalaise.
A la fin de l'allocution à 19 heures, Serigne Modou Kara a promis de tenir une conférence de presse, dans les prochains jours.
Omar Ndiaye
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Kara

Actualités

Nomination de Slim Kara Borni, PDG de la société Tunisie autoroutes

Nomination de Slim Kara Borni, PDG de la société Tunisie autoroutes

La Rédaction

Tournée sous-régionale de IBK : LES ETAPES DE OUAGADOUGOU ET KARA

Tournée sous-régionale de IBK : LES ETAPES DE OUAGADOUGOU ET KARA

group promo consulting

Arrivée Cheikh Ahmadou KARA Mbacké Istanbul Turkey Bamba Feep (extrait)

Arrivée Cheikh Ahmadou KARA Mbacké Istanbul Turkey Bamba Feep (extrait)