mis à jour le

BACHIR DIAWARA SUR L’ARRESTATION DE KARIM WADE «Nous sommes plus que déterminés à mettre un terme à la forfaiture de ce régime»

Bachir Diawara, l'ex-chef de cabinet de Karim Wade, dans cet entretien, stigmatise l'incompétence du Président de la République Macky Sall, sur la baisse du prix des denrées de première nécessité. Parlant de l'arrestation de Karim Wade, il dira que l'actuel président a toujours eu peur de son mentor.


Comment vous analysez la situation politique et sociale du pays, un an après votre départ?

Le gouvernement que dirige Abdoul Mbaye a échoué lamentablement, par rapport à la politique d'emplois. Le président Macky Sall avait promis 500 mille emplois mais, les jeunes continuent de tendre la main. La diplomatie n'est pas mieux lotie, ça râle de partout, avec le clientélisme malsain, érigé en règle de conduite de la politique diplomatique. Seuls les proches de Macky Sall sont promus à des postes stratégiques, sans aucune qualification. Le front social est en ébullition, les grèves étant devenues quotidiennes, avec les échecs dans les négociations. Pour dire que le gouvernement du président Macky Sall a montré ses limites objectives. Et aujourd'hui, tous les signes avant-coureurs d'une fin de règne se manifestent.
Pourtant, l'actuel régime vous accuse de lui avoir laissé des caisses vides...
Ce n'est pas la vérité. Et cela ne surprend pas, parce qu'à regrouper tous les contre-modèles d'une nation au sein d'un gouvernement, on ne peut s'attendre qu'à de la médiocrité. L'incompétence de Macky Sall a fini de convaincre les sénégalais du manque de perspectives sur le coût des denrées de première nécessité, la diversification de la coopération internationale. Aujourd'hui beaucoup de pays ont remis en cause leur relation diplomatique avec le Sénégal, pour manque de confiance en l'expertise et la compétence de ce gouvernement qui ne respecte pas les lois internationales.
La traque des biens mal acquis a conduit votre mentor, Karim Wade en prison, qu'en dites-vous ?
Macky Sall a toujours a eu le complexe de Karim Wade. Son arrestation est une parodie de justice pour museler un potentiel adversaire politique qui maitrise l'environnement économique mondial. Donc, ce n'est qu'une stratégie savamment planifiée par le pouvoir, pour désorienter l'opinion par rapport aux impairs des autorités, c'est-à-dire la morosité sociale qui a fini de gagner les populations, surtout, sa frange juvénile.
Votre règne a été caractérisé par nombre de scandales financiers, n'est-ce pas normal qu'on fasse les comptes ?
Nous sommes totalement d'accord avec la reddition des comptes, pourvu que cela se passe dans les règles de l'art, sans discrimination et sans acharnement. Même Karim Wade était pour cette traque, beaucoup de corps de contrôles ont été créés sous notre régime. Aucun responsable libéral n'a été épinglé sur la base de sa gestion ministérielle. Aujourd'hui, on devrait laisser à la justice son autonomie de pensée, d'action, pour que le droit soit rendu. Mais heureusement, les sénégalais ont vu qu'il s'agit d'un règlement de compte orchestré par Macky et Cie pour museler un adversaire politique. Mais, ils se trompent, nous sommes plus que déterminés à mettre un terme à cette forfaiture.
Le régime dit détenir plusieurs preuves de malversations financières, d'où la réhabilitation de la CREI ?
L'enrichissement illicite combattu par la CREI, est une grande comédie gouvernementale. Et cela montre l'affolement de ce régime qui agonise. Cette cour n'est que politique, son responsable, le procureur Alioune Ndao, aux ordres de Macky Sall. Voilà quelqu'un qui organise des conférences de presse comme un Goebbels, au nom d'Hitler, tel un propagandiste en perte de vitesse et qui tente de faire avaler une pilule amère à la population. Il aurait été le directeur de cabinet politique du président de Macky Sall qu'il ne s'y prendrait pas mieux.
Mais, la gendarmerie, associée, a découvert plusieurs nébuleuses de Karim Wade?
Macky Sall a infesté tous les secteurs de politiques, c'est la politique qui est en amont et en aval et de tout le fonctionnement de l'Etat. Et nous sommes en face d'un parti au pouvoir à un parti d'Etat et l'APR est un parti d'Etat. Ce qui fait que ce régime est dangereux et nocif.
Avez-vous des preuves que le salaire de certains directeurs généraux a été augmenté ?
Macky Sall a trahi le peuple sénégalais, pour avoir promis de réduire le train de vie de l'Etat. Mais aujourd'hui, il engraisse et perfuse ses directeurs généraux, financièrement, en vue des locales prochaines. Menacer ceux qui perdront leurs localités de destitution est un appel à la malversation financière. Au moment où en banlieue, les gens meurent de faim, Macky Sall augmente le salaire des directeurs généraux. Il est en train de servir trois familles : Faye, Sall et Timbo. Et, nous n'accepterons que ce pays soit dirigé, comme l'avaient fait Bokassa, en centre Afrique et Mobutu, au Zaïre.
Entretien réalisé par Khalil DIEME
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Wade

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

AFP

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

AFP

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême