mis à jour le

Traque des biens mal acquis et mauvaise communication Diaz avertit Macky

«S'il y a faiblesse dans cette affaire, il y aura forcément un retour de flammes contre le pouvoir»
Réagissant à une question au sujet de la traque des biens dits mal acquis, égal à lui-même, Jean Paul Dias martèle: «je viens de la France, notamment, de Paris, et de Londres mais, il y a de la désinformation autour de cette affaire de traque des biens supposés mal acquis. Qu'on le comprenne bien : beaucoup, à l'extérieur considèrent que la poursuite de Karim et Cie, c'est de l'acharnement. On nous taxe de revanchards». Aussi, appelle-t-il à des descentes dans ces pays pour montrer qu'il ne s'agit pas d'acharnement, encore moins, de quelque chose de revanchard sur cette affaire. Le danger, selon le leader du BCG, est que nous avons affaire à une opposition de multimilliardaires, facteur de déstabilisation. Karim Wade a volé 2 000 Milliards (soit 4 milliards de Dollars), il est Ali Baba Junior. C'est ainsi qu'il est d'avis que «la question des biens supposés biens mal acquis doit être traitée avec beaucoup de fermeté». «S'il y a faiblesse dans cette affaire, il y aura forcément un retour de flammes contre le pouvoir», avertira-t-il. Jugeant absurde la demande des libéraux pour libérer Karim Wade, il dira : «Karim et les autres doivent tous rendre l'argent des sénégalais». S'agissant de l'interdiction de la seconde marche du PDS prévue à Pikine, Jean Paul Diaz, allié du Président Macky Sall, précisera qu'il aurait même interdit la première marche. En effet, s'adosser sur la liberté de marcher comme un fondement de la démocratie, ne saurait prospérer, rappellera-t-il, le PDS ayant été le champion des marches interdites. Revenant sur les raisons invoquées pour organiser cette marche, le patron du BCG, membre influent de la coalition Macky2012, fera savoir que le premier motif avancé par les libéraux, c'est à dire marcher contre la vie chère, est tout simplement fallacieux, puisque ce sont eux qui ont créé toute cette situation. Jean Paul Diaz se prononçait, samedi, en marge du séminaire organisé par la coalition Macky2012, dont il portait la parole.
Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

traque

AFP

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

AFP

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

AFP

Gambie: la traque des auteurs de l'attaque bouleverse le quotidien

Gambie: la traque des auteurs de l'attaque bouleverse le quotidien

biens

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

AFP

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

AFP

Biens mal acquis: l'enquête française vise

Biens mal acquis: l'enquête française vise

communication

AFP

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

AFP

Burkina: l'ex-ministre de la Communication de Compaoré écroué pour malversations

Burkina: l'ex-ministre de la Communication de Compaoré écroué pour malversations

ondes brouillées

Affairisme et cliéntélisme dans les médias publics tunisiens

Affairisme et cliéntélisme dans les médias publics tunisiens